- Déchets, Enfance, Famille, Environnement

Après leur repas, les écoliers de Saint-Nazaire pèsent leurs déchets

Les écoliers jettent les épluchures de fruits et légumes dans un bac de compostage. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert) - Agrandir l'image, .JPG 251Ko (fenêtre modale)
Les écoliers jettent les épluchures de fruits et légumes dans un bac de compostage. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Les restaurations de plusieurs écoles de Saint-Nazaire se sont lancé un défi à l'occasion de la semaine de lutte contre le gaspillage : réduire les déchets alimentaires.

A la fin de leur repas ce midi, les 134 élèves de Grande section et des classes élémentaires de l'école Ferdinand Buisson qui déjeunaient sur place ont trié et pesé leurs déchets. Cette action s'inscrit dans semaine de la lutte contre le gaspillage. Le défi consistait à avoir moins de déchets que la moyenne nationale de 70g par repas. Le résultat est là puisque la restauration de l'école Ferdinand Buisson a compté 51 g de déchets par repas. "En plus du défi, on organise aussi un jeu autour du tri", explique Magali Guiochet, responsable de site.

 

 

Pour ce jeu, les écoliers ont eu le droit à deux "entraînements". "Le débarrassage, ce sont des habitudes gestuelles", justifie la responsable. A chaque sceau correspond un type de déchet : ceux qui vont au compost, le pain, le liquide (pour la soupe), les autres déchets alimentaires et les déchets non alimentaires tels que serviettes et pots de yaourt.

Pour la plupart des enfants, la notion de tri semble déjà bien intégrée. "On met les épluchures de fruits et légumes, le pain et parfois les mouchoirs dans le compost", rappelle Simon en CE1. "Et le riz et les pâtes sans sauce", complète l'animatrice Nadine Aoustin. 

Séduite par l'expérience, Emilie, en CM2, a encouragé ses parents à installer un bac pour le compostage. "On mélange le compost une fois par semaine, explique Thibault en CM2. Cela fait de l'engrais pour le potager". 

Les écoliers adorent jardiner sur les temps périscolaires, mais aussi chez eux. "Tous les week-ends on retourne la terre pour faire un potager", relate Lise en CM1. "Avec ma famille, on plante des fraisiers et des framboisiers", ajoute Nahia. Ici à l'école, les enfants ont récolté plus de 60 pommes de terre.

Qu'il s'agisse des aliments, du papier ou des stylos, le recyclage se généralise dans toute l'école. "Nous avons une boîte au fond de la classe pour les crayons qui n'écrivent plus", témoigne Simon. L'an dernier près de 10 tonnes de papiers ont été valorisées auprès de l'usine GDE.