- Déchets, Economie, Environnement

"Au Bonheur des Bennes", les objets entament une nouvelle vie

Le jour de son ouverture, le 7 octobre, la recyclerie fait déjà le plein. - Agrandir l'image, .JPG 312Ko (fenêtre modale)
Le jour de son ouverture, le 7 octobre, la recyclerie fait déjà le plein.

Sensibilisation, collecte, tri, valorisation, vente… Voilà le cercle vertueux des recycleries. Celui-là même que l'association "Au Bonheur des Bennes" déroule sur le territoire de la CARENE depuis septembre. Plutôt que finir en déchets, les objets ainsi récupérés entament une nouvelle vie.

"Nous sommes amies depuis une dizaine d'années. Ensemble, on farfouille, on chine... Jusqu'à dénicher un article sur les recycleries. Eureka ! Voilà une belle idée pour notre reconversion professionnelle, qui allie notre conception environnementale et notre amour des objets !" Chose dite, chose faite,  Pascale Weille et Fanny Leroy ont franchi le pas en créant l'association "Au Bonheur des Bennes". "Nous avons utilisé les recettes déjà éprouvées en allant voir les recycleries qui existent à Saint-Brévin et Nantes", avant de pousser les portes de la CARENE qui avait elle aussi ce projet dans ses cartons.

Après une étude de faisabilité, c'est finalement leur dossier qui est retenu lors de l'appel à projets d'initiative privée lancé par la CARENE en février dans le cadre du Programme local de prévention des déchets. Avec le soutien de l'agglomération, du Fondes et une campagne de financement participatif (crowdfounding), "Au Bonheur des Bennes" s'installe début juillet dans l'ancien garage des années 50, à côté des Halles de Saint-Nazaire.

Deux CDI sont mis en place pour Pascale et Fanny qui recrutent dans la foulée 2 autres salariés en insertion, à temps plein. L'équipe est alors au complet pour prendre la route à bord des 2 camions, direction... Les déchèteries de Cuneix et Pornichet !

10 tonnes en 3 semaines

"Depuis septembre, nous sommes présents sur place, tous les après-midi, du mardi au samedi avec des équipes d'accueil pour présenter notre démarche aux habitants. À défaut des bennes, nous leur offrons simplement une nouvelle option de tri. Et ça marche du tonnerre !" Fin août, la formule avait d'ailleurs été testée sur le seul site de Pornichet. Bilan : un camion rempli chaque jour, "avec que des objets extraordinaires, alors que nous sommes assez sélectives !"

Au-delà des livres, bibelots, vêtements, éléments de vaisselle, outils, beaucoup de "pépites" finissent dans les camions, à l'image de ce vieux chariot d'enfant en fer. "Certaines personnes n'ont pas le cœur de jeter des biens qui ont une portée affective. Alors elles sont heureuses de nous les amener."

Car il ne s'agit que de dons, et en aucun cas de récupération dans les bennes. "Et uniquement des objets qui sont en bon état, même si dans les mois qui viennent, nous envisageons d'ouvrir des ateliers de création pour faire de l'upcycling, en réparant par exemple des meubles en bois".

En attendant, tous ces trésors sont proposés à la vente, à moindre coût, dans la caverne d'Ali Baba de l'association qui a ouvert ses portes le 7 octobre. "Nous pensions que ce serait plus difficile à lancer. Mais déjà, les gens ont entendu parler de nous et nous cherchent. En seulement 3 semaines de collecte, nous en sommes à 10 tonnes... Et encore, sans forcer notre talent !"

Recyclerie "Au Bonheur des Bennes"

  • Du mardi au samedi de 14h à 18h sur les déchèteries de Cuneix et Pornichet
  • Ouverture du local de vente le 7 octobre, 50 rue René Guillouzo, à Saint-Nazaire : mardi, mercredi, vendredi et samedi de 9h30 à 13h.
  • Plus d'infos au 06 45 07 25 99 et sur la page Facebook d'Au bonheur des bennes