- Urbanisme, Environnement

Cadre de vie. Deux projets d’habitat participatif à Saint-Nazaire

Les sites Soleil Levant/Clos d’Ust et Sautron, accueilleront deux projets d’habitat participatif. - Agrandir l'image, .PNG 1,74Mo (fenêtre modale)
Les sites Soleil Levant/Clos d’Ust et Sautron, accueilleront deux projets d’habitat participatif.

L’habitat participatif est une nouvelle vision du mode d’habiter, où projets communs et valeurs partagées créent une volonté de construire ensemble. A Saint-Nazaire, un appel à candidatures lancé en 2018 a permis l’émergence de projets d’habitat participatif sur deux sites du centre-ville, Soleil Levant/Clos d’Ust et l’EcoQuartier Sautron.

Deux collectifs de 10 logements verront le jour à l’horizon 2021/2022. Ces projets s’inscrivent dans une logique écologique et durable, mais aussi d’ouverture et de solidarité. En accession à la propriété comme en location, toutes les générations et milieux sociaux sont bienvenus.

Concevoir ensemble son logement

Formée en 2018, l’association Habitat participatif Soleil Levant – Sautron réunit deux groupes, un pour chacun des sites. « Bien que différents, nos deux projets défendent les mêmes valeurs – mixité sociale et générationnelle, développement durable et mieux-vivre ensemble » explique André Perrin, membre de l’association.

Après avoir élaboré une charte de fonctionnement et un règlement intérieur communs, l’association est entrée dans une phase d’élaboration des projets. L’équipe du Soleil Levant se fait accompagner par un assistant à maitrise d’ouvrage (AMO) qui nourrit la réflexion sur les statuts juridiques, la conception architecturale et le montage financier. « La complexité du projet réside dans la définition des statuts juridiques car les situations et les souhaits des futurs occupants sont très divers : accession à la propriété, location en coopérative, location sociale, » précise André Perrin.

Les deux projets s’inscrivent dans une logique de développement durable. Bâtiments passifs – ne consommant pas ou peu d’énergie, jardins partagés, composteurs, déplacements doux… Rien n’est laissé au hasard. « Nous anticipons sur les années à venir, sur le type de vie que l’on souhaite mener demain. Cette perspective ne peut s’envisager sans la préservation de notre environnement, » affirme Jocelyne Couprie, membre du projet Sautron.

Soleil Levant. Des logements diversifiés dans un écrin de verdure

A l’emplacement de l’ancien restaurant municipal « Le Patio », un projet d’aménagement urbain prévoit la construction d’environ 75 logements. La Ville de Saint-Nazaire a choisi d’y intégrer un projet d’habitat participatif sur une superficie de près de 900m² située en cœur d’îlot.

« Notre projet a déjà séduit six foyers, dont cinq retraités et une famille avec enfants. Quatre logements attendent encore leurs occupants, » indique André Perrin. « Nous aimerions voir adhérer à notre projet de jeunes familles afin d’apporter davantage de diversité sociale et générationnelle. »

Le projet d’habitat participatif vient s’insérer dans un projet plus large. « Autour de nous, le jardin partagé du Clos d’Ust et la résidence des jeunes contribuent à l’animation et la vie du quartier. Nous souhaitons nous inscrire dans cette dynamique et créer du lien social avec nos voisins, » poursuit André Perrin.

Actuellement au stade de la préconfiguration, le projet Soleil Levant s’inscrit pleinement dans une démarche participative. « Chacun apporte sa pierre à l’édifice, à proprement parler puisque nous sommes les maîtres d’œuvre de l’opération, » reprend André Perrin. « Ce temps que l’on passe à élaborer le projet, c’est déjà apprendre à vivre ensemble, à construire une vision commune et à réfléchir à la vie collective du groupe. »

Le collectif sera composé d’espaces privatifs et d’espaces communs. Une salle commune, ouverte sur l’extérieur permettra des moments de convivialité, des réunions de quartier, mais aussi différentes activités – peinture, yoga…. Il disposera d’une buanderie, d’une chambre d’amis et d’un atelier.

« La préservation de notre intimité est essentielle. Le principe de l’habitat participatif est de concilier intimité – chacun dispose de son logement privatif, et convivialité – grâce à des espaces communs et des moments de rencontre et de partage, » souligne André Perrin.

Sautron. Un écoquartier à deux pas du front de mer

Sur l’emprise de l’ancienne station d’épuration, à proximité immédiate du front de mer et des commerces, la Ville de Saint-Nazaire prévoit la construction d’une centaine de logements autour d’un nouvel espace public. Elle a souhaité inclure dans ce programme urbain un projet d’habitat participatif sur une superficie de 1038m².

Sautron se distingue du projet Soleil Levant par son label EcoQuartier, lui conférant des exigences environnementales fortes – aspect paysager, conception des bâtiments. La Ville a confié à la Sonadev la réalisation de ce projet d’aménagement urbain qui prévoit un cœur de quartier sans voitures largement végétalisé avec une aire de jeux pour les enfants, un espace de loisirs sportifs et des espaces communs pour des jardins potagers.

Davantage tourné vers l’accession à la propriété, le projet de l’EcoQuartier réunit sept foyers dont deux couples avec enfants, et un jeune en situation de handicap ; une mixité dont se réjouit Jocelyne Couprie. « Il nous manque encore trois foyers pour compléter notre collectif, » indique-t-elle.

Si l’habitat participatif se développe de plus en plus, ces deux projets restent encore expérimentaux. « Participer à cette aventure est très enrichissant, nous espérons que notre expérience permette à d’autres projets de voir le jour, » conclut Jocelyne Couprie.

Contact : habpart44600@framalistes.org