Christiane Cabalé, le parcours d'une Nazairienne rescapée de l'enfer

[vidéo interactive] Christiane Cabalé fait partie des plus jeunes déportées au camp de concentration de Ravensbrück. Forcée à travailler pour une usine d'obus près de Leipzig en 1944, elle survivra à deux ans d'horreur. Entretien.

Christiane Cabalé a consacré sa retraite à témoigner dans les écoles, à raconter infatigablement ce dont elle a été témoin pendant la Seconde Guerre mondiale. "Il faut que la jeunesse sache que ça a existé", insiste-t-elle en parlant de la déportation.

De retour d'Allemagne en 1945 après avoir vécu l'enfer de Ravensbrück et d'un site de production d'obus, elle porte un regard très critique sur l'humanité. A 93 ans, elle revient sur ce parcours en nous confiant ne plus être "dans le drame"...

Engagée dans le travail de mémoire, Christiane Cabalé a participé au travail audiovisuel réalisé par Nolwenn Arteaud-Orquin et Inès Hélou dans le cadre du Concours National de la Résistance et de la Déportation 2015 qui avait pour thème : "La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l'univers concentrationnaire".