- Urbanisme, Environnement, Tourisme

Exposition « Jardins durables ». Encourager les initiatives en faveur de la biodiversité

Jusqu'au 16 septembre sur le front de mer de Saint-Nazaire, l’exposition « Jardins durables » invite les promeneurs à découvrir les jardins des gagnants du concours, ainsi que de nombreuses astuces pour améliorer la gestion de son espace végétalisé et la préservation de la biodiversité.

Qu’est-ce qu’un jardin durable ?

C’est un jardin qui respecte les rythmes de la nature, l’équilibre des sols et qui s’inscrit dans la durée. A cette fin, plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • Le choix des plantes : c’est un élément essentiel, le choix des végétaux doit se faire en fonction du climat local, de la nature des sols ou encore de l’exposition au soleil. Une bonne association des plantes est aussi très importante ; la monoculture est un ennemi pour un jardin durable. Dans un potager, il faut également penser à la rotation des plantes pour ne pas trop appauvrir le sol.
  • La gestion des déchets et du sol : dans un jardin durable, il n’y a pas de déchets. Il n’y a pas non plus besoin d’intrants (engrais, pesticides…). Il faut donc veiller à la réutilisation de ce qui est produit sur place. On pense évidemment au compost, mais aussi à la production d’engrais ou de traitement naturel comme le purin d’orties. Il faut également veiller à limiter le travail du sol. Celui-ci est composé d’une faune très importante et essentielle pour le bon équilibre de votre jardin.
  • Une bonne gestion de l’eau : là aussi, il existe de nombreuses actions à mettre en place pour limiter l’utilisation de l’eau potable dans le jardin. Pour commencer, il faut réduire ses besoins en eau et adopter par exemple la technique du paillage qui permet de conserver l’humidité du sol. On peut aussi installer un système de récupération d’eau de pluie afin de disposer d’une réserve pour l’arrosage.
  • La présence d’une faune : dans le jardin, il n’existe pas d’animaux exerçant une activité totalement positive ou négative pour le jardinier, mais leur présence est essentielle. On trouve notamment les décomposeurs qui vont transformer la matière organique pour qu’elle soit assimilable par les plantes. Il y a également les pollinisateurs qui permettent la reproduction des plantes. Enfin, les prédateurs et les parasitoïdes qui régulent les populations de ravageurs. Il faut donc veiller à ce que ces animaux trouvent une place dans votre jardin pour un bon équilibre.

Enfin, un jardin durable, c’est aussi un lieu agréable dans lequel on a plaisir à y passer du temps !