- Environnement, Economie

Geps Techno inaugure son prototype producteur d'énergie en mer

Les fondateurs de Geps Techno et leurs partenaires inaugurent la plateforme Wavegem dans le port de Saint-Nazaire. (©Geps Techno) - Agrandir l'image, .JPG 1,13Mo (fenêtre modale)
Les fondateurs de Geps Techno et leurs partenaires inaugurent la plateforme Wavegem dans le port de Saint-Nazaire. (©Geps Techno)

Une drôle de plateforme jaune a été mise à l'eau dans le port de Saint-Nazaire au début du mois. Il s'agit du module Wavegem, générateur houlomoteur inauguré mardi 18 décembre.

Le flotteur jaune de la gamme Wavegem a été inauguré et baptisé comme un navire mardi 18 décembre. Deux marraines, les filles des fondateurs de Geps Techno Jean-Luc Longeroche et Philippe Malgadi, ont coupé le ruban, permettant à une bouteille de venir se briser sur l'engin.

Créée en 2011, la société Geps Techno, douze salariés, a déployé une dizaine de plateformes en mer. Ce flotteur, mis à l'eau le 5 décembre à Saint-Nazaire, sera installé sur le site expérimental de l'Ecole Centrale de Nantes, SEM-REV, au large du Croisic.

Il offre une puissance de 150 kW. Son électricité est produite par le mouvement des vagues et par l'énergie solaire. Elle doit permettre une alimentation autonome d'installations en mer comme des fermes aquacoles, des plateformes pétrolières, des éoliennes en mer ou encore de petites îles.

Une étape importante dans la production d'énergie en mer

Le module Wavegem fait partie du projet IHES (Integrated Harvesting Energy System) lancé par Geps Techno en janvier 2016 après un accord de financement de BPI France. Ce projet consiste à réaliser une démonstration en conditions opérationnelles de la récupération de l'énergie de la houle.

Il sert aussi à développer des outils de conception novateurs en matière de stockage d'énergie hybride par exemple. IHES combine énergie solaire et houlomotrice. Le prototype PH4S installé dans la rade de Brest utilise quant à lui quatre sources d'énergie différentes : vent, soleil, houle et courant.

 

 

 

La construction du flotteur a démarré en juin 2018 et totalise 15 000 heures de production par des entreprises des Pays de la Loire. Il aura fallu trois campagnes d'essais en bassin entre avril 2016 et avril 2017 avant de lancer sa conception.

La plateforme devrait être remorquée sur le site SEM-REV début 2019, aux côtés de l'éolienne flottante Floatgen. Elle sera testée pendant 18 mois.

Le prototype IHES en chiffres

  • 21m x 14m x 7m
  • 200 tonnes
  • 6 turbines
  • 68 m2 de panneaux solaires
  • 150 kW de capacité installée

Monde industriel et monde académique partenaires

  • Ecole Centrale de Nantes
  • Chantiers de l'Atlantique
  • Ifremer
  • Blue Solutions
  • Icam Site de Nantes
  • SNEF