Le site SEM-REV prêt à accueillir la 1re éolienne en mer

Le Far Sapphire, navire spécialisé affrété par le groupe Bourbon, assure l'ancrage de l'éolienne Floatgen sur le site SEM-REV. (©Centrale Nantes) - Agrandir l'image, .JPG 692Ko (fenêtre modale)
Le Far Sapphire, navire spécialisé affrété par le groupe Bourbon, assure l'ancrage de l'éolienne Floatgen sur le site SEM-REV. (©Centrale Nantes)

Centrale Nantes a assemblé puis installé les éléments du système d’ancrage de Floatgen au large du Croisic. La 1re éolienne en mer en France y sera positionnée fin 2017.

Mises au point par la start-up Ideol en collaboration avec les chercheurs de l’école Centrale de Nantes, six lignes d’ancrage ont été installées à 22 km au large du Croisic. Ces lignes sont très innovantes par leur composition en fibre synthétique à savoir du nylon. Fournies par Le Béon Manufacturing, elles ne subissent pas la corrosion et absorbent les mouvements de la houle, ainsi que les efforts générés par le flotteur en surface. C’est une première pour un ancrage permanent de cette dimension.

1re éolienne flottante

L’éolienne, nommée Floatgen, de 2 MW, sera la première à être installée en mer en France. Elle prendra place sur une fondation flottante dont la construction se poursuit dans le port de Saint-Nazaire, sur trois barges assemblées quai des Charbonniers. Bouygues Travaux Publics assure le chantier et a conçu un béton armé léger et auto-plaçant.

L’ensemble sera remorqué vers le site SEM-REV, premier site d’essais en mer dédié aux énergies marines renouvelables, dans les mois qui viennent. Le raccordement au système électrique aura lieu avant la fin de l’année.

Le budget du projet s'élève à plus de 20 millions d'euros. Floatgen réunit 7 partenaires européens depuis 2013 et a pour objectif de confirmer la faisabilité technique et la viabilité économique de l’éolien flottant. Ce premier démonstrateur fait figure de point de départ pour la réalisation de fermes pilotes.

Quelques chiffres

  • Le flotteur : 36 mètres de côté et 9,5 mètres de haut
  • L’éolienne : modèle Vestas V80 de 2 MW, 60 mètres de haut
  • L’ancrage : 6 lignes en nylon pouvant résister à des vagues de 16 mètres