- Divers

Police municipale à Saint-Nazaire. Les évolutions deux ans après sa création

La police municipale de la Ville de Saint-Nazaire a été crée en 2016. Elle poursuit un travail de proximité avec les habitants avec son déménagement l’an prochain dans le centre-ville.

C’est au coeur de Saint-Nazaire que la police municipale sera installée d’ici l’été 2019. Aujourd’hui situés au 9 rue du Lavoir, les 10 agents occuperont le 16 avenue de la République, les anciens locaux de l’Atelier. Avec l’ensemble de la direction de la tranquillité publique, ils seront une trentaine d’agents municipaux sur place.

Etre plus accessibles

"Nous nous inspirons des maisons de la tranquillité publique", explique l’adjoint à la tranquillité publique Xavier Perrin. "Il y aura un accueil physique et téléphonique, les objets trouvés, sept ASVP, sept médiateurs et les encadrants de la direction. Le but est d’avoir une plus grande visibilité et une plus grande accessibilité pour les citoyens."

Il s’agit d’être plus proches des habitants. Les policiers municipaux continueront à rayonner sur leurs secteurs d’intervention à pied ou en vélo : le centre-ville et le front de mer. Trois fois par semaine en moyenne, une patrouille mixte se compose de deux policiers municipaux et de deux policiers nationaux. "C’était un souhait du commissariat dans le cadre de la convention de coordination qui lie les polices municipale et nationale", indique Xavier Perrin. "Cela renforce le partage de l’information et rend les agents plus visibles pour le contact avec la population." La complémentarité est donc assurée depuis la création de la police municipale en 2016 pour un budget de 500 000€ par an. Proximité, dialogue, médiation, mais aussi respect des arrêtés de police du maire et procédures de mise en fourrière des véhicules font partie des missions essentielles de la police municipale.

5 pistolets à impulsion électrique

Le déménagement doit aussi permettre d’améliorer les conditions de travail des agents et les contraintes liées à l’armement et à la vidéoprotection. La Ville a décidé d’équiper la police municipale de cinq pistolets à impulsion électrique, plus connus sous la dénomination "Taser". "C’est un choix technique plutôt que politique", affirme l’élu. "On marche ensemble et on fait évoluer le dispositif. Des agents pensaient que cet équipement serait un outil de dissuasion important pour eux."

Les 10 policiers municipaux ont suivi une formation juridique de deux jours, ainsi qu’une formation pratique de trois jours. Des formations d’entraînement obligatoires sont aussi prévues. Les autorisations préfectorales de port individuel permettent d’équiper un agent par patrouille dès ce vendredi 13 juillet, à l’occasion du feu d’artifice. "Cet équipement est une tendance très forte et une réponse technique utile dans certaines situations, par exemple d’alcoolémie et de comportements violents", ajoute Xavier Perrin. "En 2015, 800 communes en étaient dotées. Ce chiffre avait plus que doublé un an après." Les pistolets électriques et la formation ont un coût de 25 000€ pour la Ville.