- Social, Divers, Environnement

Réparer plutôt que jeter : un atelier collectif à Saint-Nazaire

Deux Nazairiens s'entraident pour réparer différents objets. (©Ville de Saint-Nazaire - Blandine Bouillon) - Agrandir l'image, .JPG 401Ko (fenêtre modale)
Deux Nazairiens s'entraident pour réparer différents objets. (©Ville de Saint-Nazaire - Blandine Bouillon)

Pendant la Digital week, la Maison de quartier Chesnaie-Trébale à Saint-Nazaire a inauguré un atelier de réparation collective. Zoom sur cette initiative rendue possible grâce aux bénévoles.

Dans une salle peinte en jaune de la Maison de quartier Chesnaie-Trébale, trois personnes sont occupées à démonter un tourne-disque. Michel, le bénévole qui tient l’atelier tous les mercredis de 14h à 17h, est entouré de Philippe et de Gilles. Les trois Nazairiens ne se connaissaient pas encore il y a quelques minutes. "Je me suis présenté ici pour réparer cet appareil qui a 27 ans", explique Philippe. Quant à Gilles, il voudrait remettre en marche un chargeur de batterie. Mais pour l’instant, il se concentre sur le tourne-disque. "J’ai peut-être des pièces pour ton chargeur", lui lance Philippe.

Esprit "Repair Café"

Cet atelier de réparation collective s’inspire des "Repair cafés". L’idée : apprendre à réparer des objets en mauvais état plutôt que les jeter. "On s’inscrit dans une démarche de réduction des déchets, d’échange de savoirs et de solidarité", note la directrice de la Maison de quartier Véronique Achallé. L’atelier vient compléter une démarche globale initiée voilà plusieurs années autour de la récupération de vêtements ou plus récemment avec une "give box" où chacun peut déposer et récupérer divers objets -livres et vaisselle notamment. "Dans cet esprit, nous mettons aussi à disposition de tous un petit cahier intitulé "je connais, je transmets", détaille l’animatrice Laëtitia Morantin. Chacun peut indiquer ses compétences dans un domaine et les valoriser auprès de ceux qui en auraient besoin. Il peut s’agir de la maîtrise d’une langue ou d’un savoir-faire en couture."

Appel au bénévolat

Pendant ce temps, Anne-Marie a apporté un grille-pain à l’atelier. "Il est tout neuf, mais ne fonctionne plus et ma petit-fille adore le pain grillé. Je suis bien incapable de le réparer toute seule", se désole-t-elle. Tourne-vis à la main, Michel vient à son secours et passe un moment à démonter l’appareil. "C’est une occupation utile aux autres, confie-t-il, et dans laquelle j’ai de l’expérience." A ses côtés Laëtitia Morantin prépare une liste pour investir dans du matériel. "On va équiper la salle avec des outils, clés, fer à souder, et des petits établis, se réjouit-elle. Nous lançons aussi un appel aux bénévoles, notamment des personnes qui auraient des connaissances en électronique." Chacun pourrait ainsi faire des réparations sur des objets tels que téléphones portables ou écouteurs. A l’avenir, de nouveaux créneaux pourraient aussi être ouverts.

Atelier le mercredi de 14h à 17h à la Maison de quartier Chesnaie-Turbale