- Economie

Un plan d’actions au service de l’emploi

Les carnets de commande de la navale et de l'aéronautique sont pleins. Airbus (photo) et STX recrutent. - Agrandir l'image, .JPG 1,02Mo (fenêtre modale)
Les carnets de commande de la navale et de l'aéronautique sont pleins. Airbus (photo) et STX recrutent.

Après une première rencontre au printemps, les partenaires de la conférence permanente pour l’emploi ont mis au point un plan d’actions en 14 points. Un plan qui vise à faciliter les recrutements sur des métiers qui ont du mal à attirer ou à trouver des candidats formés.

L'économie de Saint-Nazaire est dynamique et de plus en plus diversifiée. Les carnets de commande dans le secteur industriel sont bien remplis offrant ainsi de réelles opportunités de croissance et d'emploi tous secteurs confondus. En 1 an le chômage a baissé de 0,5% sur le territoire de la CARENE.  Le marché de l'emploi reste donc fragile. Le taux de chômage (8,9%), s'il est inférieur à la moyenne nationale (9,9%) reste élevé.

Les acteurs de l'emploi et les entreprises font face à des difficultés de recrutement dans certains métiers qui souffrent d'une mauvaise image et les formations par alternance ou par voie d'apprentissage ne sont pas suffisamment valorisées dans le parcours des élèves et des étudiants. Une situation paradoxale quand de nombreux demandeurs d'emploi restent sans solution.

Une conférence multi-partenaires

Pour faire en sorte que le dynamisme local permette l'accès ou le maintien dans l'emploi pour tous les habitants de l'agglomération, la CARENE, en collaboration avec la Sous- préfecture, la Direccte, Pôle Emploi, l'Education Nationale, la Région Pays de la Loire, le Département de la Loire Atlantique, la Chambre de métiers et de l'artisanat, la Chambre de commerce et d'industrie de Nantes Saint-Nazaire, a donc installé en mai dernier une conférence permanente pour l'emploi.

Cette conférence pour l'emploi vient de valider un plan d'actions pour faciliter les recrutements.  « L'idée c'est de faire travailler tout le monde ensemble et dans le même sens pour que nous nous adressions tous de la même manière aux différents publics concernés. C'est comme ça que nous serons plus efficaces», estime David Samzun, président de la CARENE et initiateur de la démarche.

Quatre thématiques prioritaires ont été identifiées : Les mutations économiques et leurs impacts sur les besoins en compétences des employeurs, l'image et l'attractivité des métiers, les relations entre les entreprises et les opérateurs de l'insertion et la création d'entreprise et les nouvelles formes d'activités

Le plan d'actions en détails

Thématique 1 : Mutations économiques et impacts sur les besoins en compétences des employeurs.

  • Expérimenter de nouveaux modes de recrutements fondés sur les compétences des personnes
  • Diffuser dans les entreprises et administrations des méthodes de recrutements fondées sur l'expérience les compétences de la personne et non uniquement sur les CV et les diplômes permettant ainsi leur déploiement dans les entreprises.
  • Favoriser le déploiement des formations (et notamment des formations courtes) sur le bassin d'emploi
  • Mettre en place un groupement d'employeurs dans les métiers de l'industrie


Thématique 2 : l'image et l'attractivité des métiers

  • Création d'un agenda partagé permettant d'avoir une vision globale des évènements liés à la découverte et l'attractivité des métiers
  • Recensement de l'offre des évènements existants, création d'un outil numérique partagé et diffusion auprès des élèves, étudiants, professeurs, entreprises...
  • Fédérer les acteurs autour d'un temps fort sur l'orientation.
  • Création d'un label «entreprise accueillante»

Thématique 3 : organiser et mutualiser la communication entre direction des entreprises sur les dispositifs emploi-insertion

  • Elaboration d'un outil de communication mutualisé, visuel et synthétique
  • Organiser une offre de service mutualisée afin de favoriser le recrutement et/ou la découverte de l'entreprise pour les personnes  en insertion
  • Valoriser les bonnes pratiques des entreprises afin de favoriser la connaissance des publics en insertion


Thématique 4 : création d'entreprises et nouvelles formes d'activité

  • Expérimentation d'actions nouvelles sur l'entreprenariat dans les établissements scolaires, dans les quartiers prioritaires et vers les étudiants. Exemples : mini-coopérative, Fabrique à Entreprendre, CitésLab, Incubateur d'entreprises et de start-ups
  • Sensibilisation d'un public large sur les possibilités d'accompagnement et de formations dédiées à la création d'entreprises.
  • Promotion de l'offre d'accompagnement des acteurs locaux (ex : Centre d'initiatives locales) et de l'offre de formations dédiée à la création d'entreprises de la Région.