- Economie

Zone industrielle et portuaire. Méan-Penhoët redessine sa carte

D'ici 2018, le boulevard des Apprentis sera déplacé de 130m vers le nord. © Bruno Bouvry - Agrandir l'image, .JPG 145Ko (fenêtre modale)
D'ici 2018, le boulevard des Apprentis sera déplacé de 130m vers le nord. © Bruno Bouvry

En 2018, le boulevard des Apprentis aura changé de route. En passant un peu plus au nord, c'est toute la circulation de la zone industrielle et portuaire de Saint-Nazaire, tant logistique qu'urbaine, qui s'en trouvera facilitée. De quoi permettre aux grands industriels, à commencer par STX, de se mettre en ordre de marche pour demain.

L'union fait la force...  Mais aussi l'action ! Grand Port Maritime Nantes-Saint-Nazaire, État, collectivités locales, acteurs industriels... Tous ces partenaires se sont mis autour de la table autour d'un vaste projet dont la première étape consiste à déplacer le boulevard des Apprentis de 130m vers le nord. Une nouvelle portion de l'avenue large de 21 m et longue de 900m sera créée. Le nouveau boulevard des Apprentis mesurera au total 1,2km et améliora la desserte entre le pôle industriel de Montoir-de-Bretagne et le bassin de Penhoët.

L'idée de déplacer cet axe urbain s'est imposée lors du dernier mandat municipal, lorsque nous avons pris conscience qu'il était devenu nécessaire d'améliorer l'accessibilité, le transport et la sécurité des colis XXL", rappelle David Samzun, maire de Saint-Nazaire et président de la CARENE. "Le projet initial était estimé à 50 millions d'euros, et donc difficile à tenir". De façon unanime et en un temps record, les discussions entre partenaires ont finalement permis de le ramener à 30,6 millions d'euros (dont la moitié pour le boulevard des Apprentis), pour des travaux qui doivent démarrer dès le début de l'année 2017.

Cœur industriel ligérien

Car il s'agit d'aller vite. "Les bassins nazairiens offrent un potentiel logistique adapté à la manutention de composants industriels, y compris les grands gabarits. L'objectif de ce projet est de préparer le territoire à intégrer les activités de demain pour rayonner encore plus au niveau international", insiste Jean-Pierre Chalus  président du directoire du Grand Port Maritime.

Pour rappel, cette zone de 200 ha regroupe une cinquantaine d'entreprises, dont STX, MAN, Stelia, Sides, IDEA, représentant au total 6 000 emplois. Surtout, elle est le cœur des filières ligériennes de la construction et de la réparation navale, de l'aéronautique, de la logistique et de la construction métallique et mécanique. Et les perspectives sont bonnes : on table sur une croissance de 10% des emplois dans les prochaines années.

Avec l'émergence de la filière Energies Marines Renouvelables (EMR) soutenue par l'Etat et les collectivités locales, l'aménagement du site avait d'ailleurs été intégré au contrat de plan État / Région. Les contrats récents de STX ont donné un coup d'accélérateur au projet, dans la mesure où les chantiers ont aussi besoin d'espace supplémentaire...

1,5 grand navire par an

"Les circonstances sont très favorables", confirme Laurent Castaing, directeur général de STX France. "Avec notre très grand portique, nous pouvons aujourd'hui réaliser plus rapidement de très gros navires, en assemblant des blocs plus gros. Mais il va falloir en construire de plus en plus pour tenir nos contrats, si bien qu'à l'horizon 2018 notre aire de pré-montage actuelle, longue de 900 m, sera à saturation durant 2 à 3 mois. Et elle le sera complètement en 2019 lorsque nous atteindrons la cadence de 1,5 grand navire par an.»

Le déplacement du boulevard va dès lors permettre à STX de gagner 30 % de surface en plus. "Sans ce gain de place, nous aurions dû faire construire nos blocs ailleurs, c'est-à-dire dans d'autres chantiers en Pologne, en Espagne, au Portugal et les faire transporter par barges pour rester compétitifs. Il est clair que nous préférons maintenir cette activité, et les emplois qui vont avec, ici à Saint-Nazaire, même si quelques éléments seront malgré tout réalisés à l'extérieur."

Le nouvel axe routier (50 % de l'investissement global) et l'allongement des rails du grand portique de STX seront livrés dès 2018. Le Grand Port Maritime va céder le boulevard des Apprentis à la CARENE pour que cette partie du chantier soit réalisée sous sa maîtrise d'ouvrage. Mais les travaux ne s'arrêteront pas là. En 2020, une pénétrante sud sera également créée sur le site de STX pour relier la zone logistique dédiée au énergies marines renouvelables en cours de finition, tandis que plusieurs ouvrages maritimes (ponts, écluses, portes...) seront modernisés.

Avec les habitants du quartier

"Depuis septembre, les quelque 20 000 habitants de Méan-Penhoët y sont d'ailleurs  associés", souligne David Samzun. "Car l'enjeu est aussi d'améliorer le confort et la qualité de vie du quartier, où beaucoup d'aménagements et d'équipements sont prévus pour moderniser et continuer de concilier cet espace de vie avec l'activité industrielle". Une dimension à laquelle STX est également sensible. "Certes nous allons nous rapprocher des habitations, mais notre organisation nous permettra de rester en-dessous des seuils de bruit réglementaires comme le démontre déjà nos campagnes de mesure sur les impacts sonores", précise Laurent Castaing. Sans oublier les milliers de salariés qui circulent, stationnent, embauchent et débauchent chaque jour sur le site.

A noter

Le déplacement du boulevard des Apprentis va permettre de compléter l'itinéraire de pistes cyclables. A terme, on pourra circuler à vélo sans rupture du Front de mer au port de Rozé en Brière.

Le projet est inscrit au Contrat de plan Etat-Région. Il est financé par l'Etat, le Grand port maritime de Nantes - Saint-Nazaire, la Région, le Département de Loire-Atlantique, la CARENE Saint-Nazaire agglomération, la Ville de Saint-Nazaire, STX et Sides.
 

A télécharger