L'actualité de la concertation à Saint-Nazaire

- Concertation

Le droit d’interpellation citoyenne, à vous la parole !

La Ville de Saint-Nazaire lance un nouvel outil de concertation : le droit d’interpellation citoyenne. Il va permettre aux Nazairiens de demander l’avis du Conseil municipal sur des sujets d’intérêt local.

"Le droit d’interpellation citoyenne est un nouvel outil qui complète nos autres dispositifs de concertation comme les conseils citoyens de quartiers, le fonds de participation des habitants pour soutenir des initiatives citoyennes ou les débats ciblés sur la culture, le sport ou le social", explique Jean-Luc Séchet, adjoint au maire. "C’est un moyen pour les habitants d’obtenir l’avis du Conseil municipal sur un projet ou une décision à prendre Nous voulons permettre à un maximum de citoyens de s’impliquer dans la vie locale en dehors des élections municipales. Et pour y arriver, il nous parait nécessaire de proposer aux habitants différentes façons d’y participer."

Combien faut-il de signatures ? 

  • Il faut réunir 2500 signatures de Nazairiens majeurs qui habitent la ville depuis au moins 1 an. 
  • Les sujets ou projets proposés doivent être d’intérêt local et liés aux compétences exercées par la municipalité. 

Et ensuite ? 

Les 2500 signatures sont atteintes (la Ville se réserve le droit de vérifier l’identité des signataires auparavant), le sujet de la pétition jugé conforme est inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal qui débat du sujet et décide :

  • soit de lancer un référendum local pour recueillir l’avis de l’ensemble de la population
  • soit d’adopter le projet sans passer par la case référendum.  

Comment lancer une pétition ? 

Une rubrique dédiée sur le site de la Ville saintnazaire.fr (rubrique Concertation) permet de signaler le lancement d’une pétition et d’informer régulièrement sur les signatures obtenues. L’organisateur de la pétition peut utiliser tous les moyens qu’il souhaite pour recueillir les signatures : plateformes en ligne, signatures sur papier, etc… Il doit simplement s’assurer de recueillir les éléments nécessaires pour permettre la vérification de l’identité des signataires.