Commémoration. Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

La commémoration de la Journée nationale du souvenir de la déportation s’est déroulée ce vendredi 22 avril à 11h devant la stèle des Martyrs de la Résistance, rue Léon Blum. Photo : Martin Launay – Ville de Saint-Nazaire

La commémoration de la Journée nationale du souvenir de la déportation s’est déroulée ce vendredi 22 avril à 11h devant la stèle des Martyrs de la Résistance, rue Léon Blum. Dans le contexte actuel de guerre en Ukraine, cette commémoration prend une symbolique encore plus forte. La Ville de Saint-Nazaire souhaite honorer le courage et la mémoire des victimes et des héros de la Déportation.

 

Avancée au vendredi en raison du 2e tour des élections présidentielles, cette journée est habituellement célébrée le dernier dimanche d’avril depuis la loi du 14 avril 1954. Dès le début des années 1950, les anciens déportés et les familles de disparus souhaitaient voir inscrite dans le calendrier une date réservée au souvenir de la Déportation.

 

[GALERIE PHOTO] Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation

Le 19 avril 1945, les 21 000 déportés rescapés de Buchenwald se réunissent sur la place d’appel du camp. Tous ensemble ils font le serment à tous les camarades morts en déportation à Buchenwald, Dora, dans les commandos et au cours des marches de la mort, que leur martyr ne sera jamais oublié, et qu’ensemble, jusqu’au bout, les survivants combattront les fléaux que sont pour l’humanité : le fascisme, l’antisémitisme, le racisme et la haine de l’autre. Ce serment, qui lie toujours les survivants de Buchenwald, Dora et leurs commandos, a préfiguré la Charte universelle des Droits de l’Homme de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 1945.

Comme dans toute la France, plusieurs familles nazairiennes ont été déportées et exterminées dans les camps. L’histoire de ces familles sont répertoriées dans le blog tenu par Olivier Guivar’ch.

[ENACDRE]

La cérémonie à Saint-Nazaire a été organisée avec le concours de la fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP) et les Amis de la Fondation pour la mémoire de la Déportation (AFMD). Elle était présidée par Michel Bergue, sous-préfet de Saint-Nazaire, en présence d’Audrey Dufeu – députée, de Yannick Vaugrenard – sénateur – de Céline Girard-Raffin – première ajointe à la Citoyenneté, Lydie Mahé – adjointe aux commémorations et Martine Dardillac – conseillère municipale en charge des affaires militaires et commémorations.

Revenir en haut de page