Les nouvelles lignes de bus desserviront le littoral. Le quartier de Saint-Marc sera le terminus de la ligne 2. (©Ville de Saint-Nazaire – Christian Robert)

À partir de 2025, le réseau de bus de la Stran* s’agrandit à Saint-Nazaire et dans son agglomération. Objectif : une amélioration de la desserte et une fréquence accrue.

 

De la ligne hélYce actuelle, créée voilà dix ans, vont naître trois lignes dans l’agglomération nazairienne, un engagement du maire de Saint-Nazaire et président de la CARENE David Samzun : « La création de la ligne hélYce a été un gros succès. Le développement de ce réseau de bus à haut niveau de service avec la Stran est un projet de territoire, une pierre angulaire de la démarche Saint-Nazaire, une ambition maritime et littorale. »

* Stran : Société des transports de l’agglomération nazairienne

 

+ d'infos

Les tracés

La ligne 1 reprendra le tracé existant entre l’université et Montoir-de-Bretagne en passant par la gare de Saint-Nazaire, avec un ajustement dans le quartier de Méan-Penhoët. La desserte rapprochera les employés de leurs entreprises, à proximité des Chantiers de l’Atlantique, et les bus circuleront sur des voies plus adaptées à leur taille, notamment le boulevard des Apprentis.

La ligne 2 reprendra également une partie du tracé de la ligne qui existe aujourd’hui entre la gare et l’arrêt Plaisance proche de la cité scolaire, ainsi qu’en direction de Trignac. Son prolongement, avec l’aménagement d’une voie dédiée à la circulation des bus route de la Côte-d’Amour, permettra de desservir le littoral avec un terminus dans le quartier de Saint-Marc.

La ligne 3 est une création complète. De Kerlédé au Petit-Maroc, elle dessert le bord de mer et assure de nouvelles connexions entre les quartiers prioritaires de la Ville, avec un tracé en rocade. Le bus passera notamment à l’arrêt Sunderland et à la gare via le boulevard Pierre de Maupertuis et la rue de la Berthauderie qui seront réaménagés.

Carte prévisionnelle des lignes hélYce en 2025

Place aux bus électriques et aux vélos

La mise en service de trois lignes hélYce s’inscrit dans une démarche de transition énergétique. Comme indiqué dans le projet de territoire de la CARENE avec le plan climat air énergie territorial (PCAET) et le plan de déplacements urbains (PDU), il s’agit de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie fossile.

Après avoir étudié plusieurs technologies de motorisation comme le gaz issu de la méthanisation bio-GNV et l’hydrogène, la collectivité a fait le choix d’équiper le réseau de quarante bus électriques à batteries, une garantie en matière de fiabilité et de réduction du bruit, mais aussi sur les émissions de polluants et les coûts de fonctionnement. La CARENE ambitionne une augmentation de 6 % à 8 % de la part des usagers du transport public.

Les bus de la ligne 1 circuleront sur le boulevard des Apprentis, itinéraire de 1,2 kilomètre de long et de 21 mètres de large adapté aux convois XXL et aménagé en 2018. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Il s’agit aussi de développer les mobilités douces avec une volonté d’intégrer des itinéraires cyclables à l’occasion des réaménagements, mais aussi d’améliorer le confort des piétons et les accès aux personnes à mobilité réduite. Des voies d’approche seront créées sur certains carrefours pour donner la priorité aux bus.

Le soin apporté à ces espaces s’accompagnera d’une haute qualité de service sur l’amplitude horaires et la fréquence des bus. Sur chacune des trois lignes, les véhicules circuleront en semaine toutes les dix minutes avec des horaires pouvant aller de 5h30 à 23h. Sur le tronc commun aux lignes 1 et 2, entre la cité scolaire et la gare, il y aura des passages toutes les cinq minutes.

Axe commun aux lignes 1 et 2, la cité scolaire sera desservie toutes les cinq minutes et les pistes cyclables seront améliorées. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Concertation

Du 25 avril à mi-juillet, une concertation préalable est engagée via une participation numérique et des rencontres dans l’espace public (marchés, places, gare), ainsi que lors de réunions publiques. Chacun sera invité à donner son avis sur le projet, en particulier sur les réaménagements publics et les services à développer pour favoriser l’usage des transports en commun — les tracés ne sont pas soumis à la concertation. Le détail du programme sera présenté dans Saint-Nazaire Magazine de mai.

Le tracé de la ligne 1 ira au plus près des entreprises portuaires de Saint-Nazaire. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Réunions publiques

  • Lundi 2 mai, 18h30, à Montoir-de-Bretagne
  • Mardi 3 mai, 18h30 à l’alvéole 12, à Saint-Nazaire
  • Mercredi 4 mai, 18h30, à Trignac

Des bras de chargement seront installés pour permettre d'alimenter les quarante bus électriques à batteries du réseau hélYce. ©Patrick Garçon_Nantes Métropole

Christophe Cotta Vice-président de la CARENE aux mobilités et président de la Stran

« Ce projet ambitieux illustre notre volonté de rendre accessible à tous notre littoral et ses plages en desservant Kerlédé, Saint-Marc et le Petit-Maroc tout au long de l’année, d’offrir une alternative crédible à la voiture pour les parcours du quotidien grâce à sa fréquence, et de tisser un réseau structurant de pistes cyclables en parallèle des lignes hélYce afin de permettre des trajets sécurisés.

Les mobilités sont au service d’un projet urbain pour façonner une ville agréable, accessible et sûre. Ce sera aussi l’occasion de repenser tout le réseau Stran afin de le rendre plus performant pour les quartiers non desservis par hélYce, pour éviter une ville à deux vitesses. »

A savoir

Calendrier
• 2022 : concertation, sélection de la maîtrise d’œuvre et phase d’études
• Juin 2023 : début des travaux
• Fin 2025 : mise en service

Coût total de l’opération
97 millions d’euros

Revenir en haut de page