Florian Gaget réalise une restauration assez peu commune, celle de la fontaine Tiffoche, un chantier extérieur sur une terre cuite émaillée. (©Ville de Saint-Nazaire – Christian Robert)

[VIDEO] Au sein du square Aragon, devant la médiathèque Étienne-Caux, la fontaine Gustave-Tiffoche retrouve son éclat. Restaurée par Florian Gaget, elle est remise en eau.

 

Au printemps dernier, la fontaine Gustave-Tiffoche a été parée d’un drap blanc. Au milieu de la verdure du square Aragon fraîchement réaménagé, le geste est purement technique : « Il permet d’assurer le nettoyage et la restauration de l’œuvre à l’abri du vent et du soleil », explique Florian Gaget, restaurateur spécialisé en sculpture.

 

Restauration de la céramique

Le nettoyage commence par l’application d’un biocide pour éliminer les micro-organismes. Puis il s’agit de combler les éléments cassés et de restituer les couleurs par petites touches de peinture sur certains impacts de l’émail. De nombreuses traces du temps resteront cepen-dant des témoins de l’histoire de la fontaine âgée de 41 ans. « On ne cherche pas à retrouver une œuvre comme neuve, on souhaite conser-ver son caractère historique et patrimonial. »

Des taches brunes sont visibles. « Nous avons décidé de les garder pour respecter cette possible volonté de l’artiste. Nous retrouvons des taches similaires sur la vaisselle fabriquée par Gustave Tiffoche. » Cette restauration s’inscrit dans la démarche « art public » de la Ville pour entretenir les œuvres existantes et rendre plus visible la présence artistique dans l’espace public. Elle permettra de remettre en eau la fontaine.

Le restaurateur travaille par petites touches de peinture. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Gustave Tiffoche, Nazairien pionnier de la céramique

Après avoir été élève au lycée technique de Saint-Nazaire, Gustave Tiffoche (1930-2011) entre aux Chantiers de l’Atlantique en 1947 comme dessinateur-projeteur. Il participe notamment à la construction et à la décoration du paquebot France. Florian Gaget réalise une restauration assez peu commune, celle de la fontaine Tiffoche, un chantier extérieur sur une terre cuite émaillée.

Mais, à 33 ans, il décide de tout abandonner pour se consacrer à la poterie. À l’occasion de l’exposition Tiffoche, itinéraires au centre culturel Athanor à Guérande en 2012, sa femme Sylvette témoignait : « Nous avons acheté une chaumière briéronne à Guérande et il a construit lui-même les fours pour la poterie. » Parallèlement à cette activité, Gustave Tiffoche peignait et sculptait.

À partir de 1977, il expose et répond à des commandes. Il créée des œuvres extérieures de grand format à Nantes, La Roche-sur-Yon, Niort, Saint-Joachim ou Saint-Nazaire, près de la médiathèque en 1980 et pour l’IUT en 1981, et il enseigne la céramique à l’école d’arts.

Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, il est considéré comme un précurseur de la sculpture monu-mentale en grès dans l’espace pu-blic, ayant œuvré pour le renouveau de la céramique française

Bon à savoir

La fontaine Tiffoche et sa restauration réalisée par Florian Gaget est au programme des Journées européennes du patrimoine 2021 qui se dérouleront à Saint-Nazaire du 15 au 19 septembre.

Revenir en haut de page