Le chantier participatif a démarré ce mardi 20 juillet, en présence de l’équipe de l’atelier mobile et de Céline Girard-Raffin, première adjointe au maire à la citoyenneté et au tourisme, chargée de la vie associative et de la participation des habitant∙es.

Au cœur de Prézégat, la place Georges Brassens se dote d’un nouveau mobilier. Imaginé et construit avec les habitant·es, ce projet se concrétise autour d’un chantier participatif mené du 20 au 29 juillet.

 

Encadré par l’association Gueule de bois, spécialisée dans la transmission des techniques liées au bois, le chantier est ouvert à l’ensemble des habitant·es. L’objectif est de doter la place Georges Brassens d’un nouveau mobilier urbain – Une longue table en bois et en serpentin – pour en faire un nouveau lieu de vie et y partager des moments conviviaux.

 

Il reste encore quelques places pour participer. Pour s’inscrire, sur une ou plusieurs demi-journées, il suffit de contacter l’équipe de l’atelier mobile au 06 47 87 69 05.

[ENCARDE] PRIR

Les chantiers participatifs, une démarche inscrite au PRIR

Le projet intervient dans le cadre de la réflexion plus globale sur le réaménagement de la place Georges Brassens, à la fois centrale mais aujourd’hui encore isolée. Il est inscrit au PRIR, projet de renouvellement urbain et social développé dans les quartiers de la ville désignés comme prioritaires, prenant en compte l’amélioration du cadre de vie et de l’habitat, le développement économique et la cohésion sociale.

Il s’agit d’une expérience qui a déjà fait ses preuves par le passé : en 2019, la Ville de Saint-Nazaire avait proposé aux habitant·es du quartier de la Berthauderie un chantier collaboratif autour également de l’installation d’une table : un mobilier aujourd’hui utilisé et apprécié par les riverains. La démarche se caractérise par une forte volonté d’adaptation aux besoins des habitant·es et aux contraintes de la gestion des sites, des projets pensés et travaillés sur mesure.

Le projet est cofinancé par la Ville de Saint-Nazaire et le Département (50/50), à hauteur de 37 000€.

Revenir en haut de page