- Culture

Conservatoire. Embarquez dans la saison 2022-2023

Le premier spectacle de la saison 2022-2023 du conservatoire de Saint-Nazaire au théâtre Jean-Bart, la création de l’artiste-enseignant Arturo Gervasoni, ATA, larmes infinies. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert) - Agrandir l'image, .JPG 241Ko (fenêtre modale)
Le premier spectacle de la saison 2022-2023 du conservatoire de Saint-Nazaire au théâtre Jean-Bart, la création de l’artiste-enseignant Arturo Gervasoni, ATA, larmes infinies. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

La nouvelle saison du conservatoire de Saint-Nazaire est lancée, sur le thème du carnet de voyage. Jusqu’au mois de juin, elle promet d’explorer des horizons divers avec trois temps forts.

Le conservatoire de Saint-Nazaire a démarré la saison avec la création ATA, larmes infinies, de l’artiste-enseignant Arturo Gervasoni, le 11 octobre au théâtre Jean-Bart. À l’image du thème retenu pour cette saison, "carnet de voyage", l’œuvre emmenait le public outre-Atlantique.

Écrite pour quatre instrumentistes et narrateurs, cette carte blanche donnée à Arturo Gervasoni est inspirée de son histoire personnelle, ainsi que du livre La Brevísima relación de la destrucción de las Indias de Las Casas qui dénonce la colonisation des Amériques par les Espagnols.

Le prochain rendez-vous aura également lieu au théâtre Jean-Bart. Il s’agira, le 10 décembre à 19h, du spectacle de Noël des élèves du Ça fait l'actu conservatoire pour un moment d’émotion en danse et en musique. Jusqu’en juin, les élèves se produiront dans différents lieux, tout comme les scolaires du collège Jean-Moulin inscrits en Cham et en Chad, classes à horaires aménagés musique et danse.

Respecter l’esprit du lieu

Trois grands temps forts sont programmés en 2023. "Cette saison, le conservatoire vous invitera par exemple à partager un beau rendez-vous à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes en mars, note Michel Ray, adjoint au maire en charge de la culture. La part belle sera faite aux artistes féminines."

Du 1er au 8 mars, avec le temps fort « Femmes en musique », des élèves interpréteront des pièces de musiciennes ou compositrices des XIXe et XXe siècles. L’exposition Être femme, parcours dans les archives se tiendra à l’espace civique Jacques-Dubé. Des compositrices comme la Nantaise Marie-Charlotte Baudry seront mises à l’honneur à l’occasion de conférences et de concerts.

Du 10 au 18 mars, le temps fort « Musiques et danses d’ici et d’ailleurs » fera voyager le public de l’Andalousie à la Perse avec du flamenco et les contes des mille et une nuits.

Du 22 au 27 mai, le Rock prog festival se consacrera aux années 70, influencées par le rock psychédélique, le free jazz ou l’ésotérisme. En partenariat avec le VIP et la médiathèque Étienne-Caux, les élèves et enseignants s’empareront de l’univers du groupe culte Magma avec la création Les kids chantent Magma et assisteront au concert du groupe le 23 mai au VIP avec le festival Jazzimut.

Toutes les infos sur le site du conservatoire.