- Culture, Mairie

Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes : des rendez-vous en novembre

Exposition « Ce que les femmes afghanes ont à nous dire » du 21 au 25 novembre à l’hôtel de ville. - Agrandir l'image, .JPG 197Ko (fenêtre modale)
Exposition « Ce que les femmes afghanes ont à nous dire » du 21 au 25 novembre à l’hôtel de ville.

Depuis 1999, le 25 novembre est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. À cette occasion, la Ville de Saint-Nazaire organise plusieurs temps forts.

Une exposition du 21 au 25 novembre à l’hôtel de ville intitulée « Ce que les femmes afghanes ont à nous dire » proposée par l’association Le mouvement pour la paix contre le terrorisme, qui lutte pour la défense des droits humains universels, pionnière de la résistance au terrorisme. Plusieurs œuvres d’artistes afghanes talentueuses qui ont dû fuir leur pays seront présentées. Elles y témoignent de leur résistance aux talibans et de leurs rêves pour l’Afghanistan.

À partir du 21 novembre, lancement de l’opération « sac à pains en boulangerie », sur lesquels sera imprimé le Violentomètre. Les boulangeries sont des lieux stratégiques pour prévenir les violences car elles sont fréquentées par toutes et tous. La baguette de pain, objet du quotidien, devient ainsi un instrument de prévention efficace pour atteindre les femmes victimes de violences.

Mercredi 23 novembre, Shoukria Haïdar recevra la médaille de la Ville de Saint-Nazaire. Née à Kaboul en 1957, elle a occupé des fonctions au Comité olympique afghan. En 1981, elle obtient l’asile politique en France. Après la prise de Kaboul en 1996 par les milices talibanes, elle fonde l’association Négar pour dénoncer, informer et faire entendre la voix des femmes afghanes. Des comités locaux de femmes sont créés, dont celui de Saint-Nazaire ; à 20h30, un ciné-échange avec la projection du film Osama de Sedigh Barmak sera proposé au cinéma Jacques-Tati.

Info : letheatre-saintnazaire.fr