- Culture

Musique. Le chanteur nazairien HADE sort son premier EP solo

HADE, jeune artiste nazairien, sort son premier EP. - Agrandir l'image, .JPG 490Ko (fenêtre modale)
HADE, jeune artiste nazairien, sort son premier EP.

Avec « Commotion », HADE propose une pop urbaine mêlée de rap et de rythmes afro. Les sept titres de ce nouvel EP, représentatifs de l’univers éclectique de l’artiste, sont disponibles sur toutes les plateformes !

Artiste nazairien de 24 ans, HADE baigne dans la musique depuis son plus jeune âge. « Mes inspirations musicales sont très éclectiques. Je peux aussi bien écouter de la pop et du rap que des sons classiques, reggae ou rock » confie-t-il.

Une aventure collective

Si HADE se lance aujourd’hui en solo, c’est avec son équipe qu’il vit cette aventure. Membre du trio Djogango, qu’il crée avec ses frère et cousin Elfa et Dydy en 2016, HADE enchaine les scènes et projets musicaux. Le label nantais LEVESO, qui accompagne le trio depuis plusieurs années, encourage HADE à se lancer dans une carrière solo. Soutenu par ses acolytes, il franchit le pas. « On est une équipe, on travaille ensemble. »

Saint-Nazaire, ville de talents

HADE a grandi à Saint-Nazaire. « Si Saint-Nazaire n’est pas grande par sa taille, elle l’est par son talent. Elle recèle de jeunes artistes et créateurs, » affirme le chanteur. En lien avec de nombreux acteurs de la ville – maisons de quartiers, associations – HADE participe au dynamisme artistique et musical de Saint-Nazaire. Sa devise, créer sans limite. « Il ne faut pas se mettre de barrières, chacun peut vivre sa passion et exprimer son art. »

LaBonneVibes : dénicher les artistes locaux

C’est dans cet état d’esprit que HADE et ses amis ont décidé de créer le collectif LaBonneVibes. Née il y a un peu plus d’un an, l’association a pour objectif de promouvoir et valoriser les talents de Saint-Nazaire et de sa région.

LaBonneVibes apporte aux jeunes talents un soutien logistique et administratif. « Nous accompagnons les artistes dans leurs démarches – SACEM, communication – et mettons à leur disposition des outils auxquels ils n’ont pas forcément accès : studio d’enregistrement, coach vocal, aide à l’écriture… » explique Charlotte Desrue, secrétaire de l’association.

Une scène ouverte à tous les artistes

En partenariat avec la Maison de quartier de Méan-Penhoët, LaBonneVibes organise le « Groove Show », une scène ouverte aux jeunes musiciens. « Cet événement, que l’on souhaite organiser chaque année, est un élément clé de nos missions, » ajoute Charlotte Desrue. « Il offre à de jeunes talents l’opportunité de se produire sur scène, face à un public. »

L’association, composée d’une vingtaine d’adhérents, a encore de nombreux projets en préparation. Est notamment prévue, en fin d’année, la sortie d’une compilation de neuf artistes presque tous issus de Saint-Nazaire. Au programme : du rock, du rap, en duo ou en trio et de belles surprises à découvrir !