- Economie, Environnement

Parc éolien en mer : le chantier démarre à Saint-Nazaire

Des Haliades 150 équipent déjà un parc éolien en Allemagne. Le parc Merkur. © GE Renewable Energy. - Agrandir l'image, .JPG 202Ko (fenêtre modale)
Des Haliades 150 équipent déjà un parc éolien en Allemagne. Le parc Merkur. © GE Renewable Energy.

Le parc éolien marin de Saint-Nazaire est officiellement lancé. Les opérations démarrent dès cet automne. La mise en service est prévue au printemps 2022. 

Après des années d’attente en raison de nombreux recours en justice, tout s’est accéléré en juin dernier. Le conseil d’Etat a donné l’autorisation définitive d’exploitation. Les équipes d’EDF renouvelables et d’Enbridge (la société canadienne partenaire d’EDF) ont travaillé tout l’été pour finaliser les contrats avec les entreprises, boucler le financement et, surtout, préparer le lancement des opérations avant le début de la période hivernale. 

Selon EDF Renouvelables, le parc éolien de Saint-Nazaire doit commencer à produire de l’électricité en 2022. Equipé de 80 éoliennes Haliade 150 de 6MW fabriquées par General Electric installée à Montoir, il devrait fournir environ 20% des besoins électriques de la Loire-Atlantique. Les éoliennes seront localisées sur le banc de Guérande entre 12 et 20 km au large, a des profondeurs variant entre 12 et 25 m.

Les chantiers de l’Atlantique sont également de l’aventure. Ils livreront la sous-station électrique qui permettra de récupérer l’électricité produite en mer pour l’envoyer dans le réseau à terre.

"Une journée historique"

"C’est une journée historique et une vraie fierté pour notre territoire" a déclare David Samzun. "Stratégique tant d’un point de vue économique que pour la mise en place de la transition énergétique, le parc éolien nazairien sera le premier à fonctionner en France", se réjouit le maire de Saint-Nazaire. 

La France s’est fixée comme objectif d’atteindre 40 % d’électricité renouvelable à l’horizon 2030. D’autres projets sont lancés en Normandie, en Bretagne et entre l’île d’Yeu et Noirmoutier. Dans les prochaines années, la France disposera de 6 parcs.

Une nouvelle commande record pour General Electric 

Le jour même du lancement du chantier du parc éolien, General Electric a annoncé une commande record de 100 éoliennes. Il s’agit d’une nouvelle génération. Plus grandes et plus puissantes (12MW), ces Haliades X équiperont deux projets aux Etats-Unis dans le Maryland et le New Jersey. L’usine de montoir qui fabrique les générateurs et les nacelles livrera les 80 éoliennes nazairiennes en 2020 puis enchaînera avec les éoliennes américaines en 2021.

Un câble électrique de 60km

30km en mer et autant sous la terre. La production du parc éolien est récupérée pour être injectée dans le réseau électrique global. Un poste électrique sera construit sur la commune de Prinquiau au bord de la 4 voies. Le câble, après son parcours en mer, passera sous la plage de la Courance à Saint-Nazaire, rejoindra Trignac, puis Montoir-de-Bretagne et Donges. Sur tout ce parcours, il sera enterré. "Aucun ouvrage ne sera visible", annonce l’opérateur RTE. Les travaux à terre démarrent cet automne. Toutes les infos sur  http://bit.ly/rte-cable