- Divers

Saint-Nazaire et Saarlouis, jumelées depuis 50 ans

Le serment du jumelage signé en 1969 par les maires des deux villes. Etienne Caux (Saint-Nazaire à gauche) et Henrich Manfred (Saarlouis). - Agrandir l'image, .JPG 280Ko (fenêtre modale)
Le serment du jumelage signé en 1969 par les maires des deux villes. Etienne Caux (Saint-Nazaire à gauche) et Dr. Manfred Henrich (Saarlouis). © Collection personnelle de G. Benizé-Thual

Aujourd’hui, mardi 22 janvier la France et l’Allemagne signent une nouvelle version du traité de l'Élysée, symbole de réconciliation et d’amitié. Une journée qui marque aussi le coup d’envoi de l’année du 50e anniversaire du jumelage entre Saint-Nazaire et Saarlouis.

Située en Basse Sarre, Saarlouis fut fondée par Louis XIV et construite selon les plans de fortifications de Vauban. Dynamique et économiquement attractive, disposant d’un tissu industriel varié et des sociétés de renommée internationale telles que Ford,  Saarlouis est aujourd’hui le centre administratif et de commerce de la basse Sarre peuplé de 36 000 habitants sur les 200 000 sur son district. 

Saint-Nazaire se jumelle avec Saarlouis en 1969. Les deux villes ont été détruites durant la Seconde guerre mondiale, Saarlouis à 60%  et Saint-Nazaire à 90 %. 

Le partenariat entre les deux villes s’appuie sur des échanges d’expériences et de savoir-faire, de séminaires de travail. Les interactions sont également nombreuses via le tissu associatif dans les domaines de la culture et de la musique, du sport (basket, foot, hand, athlétisme, tennis de table...) et de la jeunesse (échanges scolaires, stages d’étudiants, séjours internationaux de jeunes organisés par Escalado...).

Le jumelage Saint-Nazaire - Saarlouis, c’est également des temps forts conviviaux et festifs au service de l’amitié franco-allemande mais aussi des temps commémoratifs célébrés conjointement tels que la Libération de la Poche ou dernièrement le Centenaire de l’armistice du 11 novembre. 

L’année des 50 ans

Ce jumelage célèbre son 50e anniversaire en 2019. Il sera marqué de nombreux échanges et temps forts tout au long de l’année. Un service civique franco-allemand autour de la citoyenneté européenne est mis en place pour 1 an en partenariat avec l’OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse) et l’AFCCRE (Association française du Conseil des Communes et Régions d’Europe). Dix jeunes ont été sélectionnés au total pour l’Allemagne et la France dont les jeunes ambassadeurs de Saint-Nazaire et de Saarlouis, Julian Heidt et Paloma Guinaudeau réalisant respectivement leur service civique au sein des Villes de Saint-Nazaire et de Saarlouis.