- Divers

Tranquillité publique. La Ville développe son dispositif de vidéoprotection

Caméra de vidéo protection sur la voie publique (©Ville de Saint-Nazaire - Martin Launay) - Agrandir l'image, .JPG 99Ko (fenêtre modale)
Caméra de vidéo protection sur la voie publique (©Ville de Saint-Nazaire - Martin Launay)

Après avoir installé quarante caméras de vidéo protection entre 2018 et 2019, la Ville de Saint-Nazaire va doubler son dispositif.

Au total, quatre-vingt caméras couvriront le territoire de Saint-Nazaire au niveau de la voie publique. L’extension du dispositif de vidéo protection, pour un coût d’environ 500 000 € TTC, permettra de compléter la couverture déjà assurée par une quarantaine de caméras et de répondre à des enjeux de lutte contre la délinquance.

Pour le commissaire de police Philippe Palka, les caméras représentent à la fois un outil qui contribue à l’élucidation des affaires et un moyen de prévention et de dissuasion de la délinquance : "il est plus risqué et difficile de commettre des vols et des agressions quand il y a des caméras. Récemment, la vidéo protection nous a permis d’identifier et d’interpeller les protagonistes d’une bagarre qui avait eu lieu place de l’Amérique latine."

Images accessibles aux agents habilités, sur réquisition

A Saint-Nazaire, les images enregistrées sont automatiquement supprimées au bout de quinze jours -la durée maximale réglementaire est de trente jours. Seuls des agents habilités, essentiellement les policiers municipaux, ont accès aux enregistrements dès lors que la Ville reçoit une demande de la police, de la gendarmerie ou de la justice. On compte au moins une réquisition par semaine.

Les lieux d’implantation ont été définis avec le référent sûreté de la police nationale, à savoir dans des secteurs où sont implantées des activités commerciales de proximité, des périmètres où des faits de délinquance sont recensés et sur des zones de passage comme les entrées de ville. "Cela nous aide à repérer des véhicules, mais aussi à gérer des manifestations et des grands événements", précise le commissaire Philippe Palka.

Questions à Jean-Luc Séchet

Pourquoi doubler le nombre de caméras de vidéo protection à Saint-Nazaire ?
De nombreuses actions comme la prévention ou la médiation sociale concourent à la tranquillité publique. La vidéo protection est un outil complémentaire qui permet de lutter contre la délinquance aux côtés des services de police et de justice. Les nouvelles caméras permettront de parfaire la couverture du territoire pour sécuriser les citoyens.

Quand ces caméras entreront-elles en service ?
L’installation commence au début de l’été. La mise en service des nouvelles caméras sera progressive. Nous avons adressé des demandes de financements au Fond Interministériel de la Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (FIPDR) et au conseil régional avec le pacte régional de sécurité.