- Culture, Environnement

Un amour de jardin : une exposition poétique et sensible au jardin des plantes

Agrandir l'image, .JPG 184Ko (fenêtre modale)

Du 6 juillet au 31 août, l'exposition "Un amour de jardin" de la photographe Marie-Noëlle Claraz sera visible sur les grilles du jardin des plantes de Saint-Nazaire.

C'est à travers 20 clichés inspirés de sa passion pour le jardin des plantes, que la photographe Marie-Noëlle a souhaité partager son regard subjectif et sensible sur ce lieu exceptionnel, valoriser le travail quotidien des jardiniers de la Ville et inviter le public à découvrir ce jardin autrement en s'attardant sur ses beautés discrètes. 

Marie-Noëlle Claraz, photographe amateur à Saint-Nazaire

Marie-Noëlle Claraz habite à Saint-Nazaire depuis 2011 et a découvert le jardin des plantes lors d'une déambulation photographique. Après des visites régulières voire quasi-quotidiennes, elle est littéralement "tombée en amour" avec cet espace végétal. Elle propose pour cette exposition un regard subjectif mais très poétique sur le jardin des plantes de Saint-Nazaire.

 

Un potager au Jardin des plantes, jusqu'au 15 octobre

Après un franc succès en 2015, la Ville de Saint-Nazaire renouvèle l'opération en installant un potager au Jardin des plantes.

Les agents du service des espaces verts ont créé un potager en plantant des graines et jeunes plants provenant des serres municipales.

Les visiteurs du jardin sont invités à découvrir ces plantations, à suivre leur évolution et  à venir chercher des légumes et plantes condimentaires cueillis chaque matin par les jardiniers. Les visiteurs ont l'interdiction de cueillir eux-même les légumes et les herbes. La récolte du jour est en effet mise à disposition du public dans une cagette à l'entrée des carrés d'exposition.

Le potager restera en place jusqu’au 15 octobre.

L'histoire du Jardin des plantes au fil des ans

1887 : ouverture du Jardin des plantes
En 1886, un architecte paysagiste nantais, M. Aubry, dessina le Jardin des Plantes de Saint-Nazaire, à la demande de la Ville qui investit dix mille francs de l’époque.
D’une superficie de 19 543 m2, le Jardin des Plantes fut ouvert au public un an plus tard, le 26 juin 1887.

1996 : un jardin de bord de mer
Une restructuration du Jardin des plantes s'engage au printemps de l'année 1996 afin de valoriser son côté "bord de mer". De nombreuses espèces spécifiques du bord de mer sont alors introduites. Des espèces qui évoquent le littoral breton : genêts, véroniques, atriplex, olearias, etc. La partie la plus ensoleillée du jardin, également la mieux protégée, accueille quant à elle les essences méditerranéennes : mimosas, lauriers roses, grenadiers, myrtes et palmiers.

1997 : un jardin restructuré 
Les espaces redessinés permettent d’offrir aux promeneurs des nouveautés. Une pergola de cinq portiques agrémente la grande allée. Ces structures supportent diverses essences grimpantes telles que le chèvrefeuille, les jasmins ou les passiflores. Entre chacune d’elles viennent se greffer des collections de plantes vivaces, répertoriées par thème : les plantes condimentaires (sarriette, thym, ciboulette, marjolaine, …), le sédum, les plantes officinales (verveine, citronnelle, sauge, etc…) et les plantes de rocaille (pivoines, asters, œillets noirs, géraniums, phlox, etc…).
Une roseraie, contenant une cinquantaine de variétés aux noms souvent très insolites est également installée.
Le Jardin des Plantes de Saint-Nazaire, inauguré le 21 juin 1997, se veut un havre végétal ouvert à tous les amoureux de la nature.

2001 : un jardin qui s'illumine la nuit
A partir de 2001, le Jardin des Plantes s’illumine à la tombée de la nuit. Un éclairage d’ambiance et des points lumineux laissent deviner la vie derrière les grilles. Au pied de certains feuillages et des arbres les plus remarquables, 24 projecteurs donnent une atmosphère particulière au lieu.

2015 : installation d'un potager
Pour la première fois, la Ville décide d'installer un potager pendant l'été et propose au public de venir chercher les récoltes de légumes et condiments.

2016
En 2016, c'est l'ouverture du pollinarium  sentinelle qui permet de donner l'alerte aux personne allergiques.