- Covid-19, Economie

Un interlocuteur unique pour aider les entreprises en difficulté

Agrandir l'image, .JPEG 179Ko (fenêtre modale)

L’Agglomération de Saint-Nazaire et ses partenaires proposent un accompagnement sur mesure pour les commerçants, artisans et chefs d’entreprises en difficulté. L’objectif de ce nouveau dispositif : apporter des réponses et des solutions utiles et personnalisées.

Baisse de chiffre d’affaires, retards de paiement, perspectives floues … De nombreuses entreprises traversent une période difficile en raison notamment des conséquences de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19. Des aides et dispositifs existent mais il n’est pas toujours simple pour un(e) chef.fe d’entreprise de savoir où et comment les obtenir ni qui solliciter. Pour y remédier, la CARENE Saint-Nazaire agglomération et ses partenaires (1) ont mis un place un nouveau dispositif simplifié avec un interlocuteur unique : le centre d’initiatives locales (CIL).

Comment ça marche ? 

Les chefs d’entreprise, commerçants ou artisans exerçant sur le territoire de la CARENE prennent rendez-vous au CIL. Une première rencontre avec des experts permet de bien identifier les problèmes : aide à la trésorerie, renégocation de prêt, stratégie commerciale, organisation.  En fonction des situations, des premières réponses et solutions peuvent être apportées immédiatement. 

Si nécessaire, les entreprises peuvent ensuite être  dirigées vers un ou plusieurs experts locaux (2) selon la nature de leur problème pour des prestatations d’accompagnement sur mesure allant de 1 à 5 jours.  

Qui finance ? 

La première rencontre qui permet d’établir un diagnostic est gratuite. 

Les prestations de conseil sont financées par Saint-Nazaire agglomération à 80% pour les entreprises de moins de 50 salariés, à 50% au-dessus. 

L’Agglomération maintient ses investissements

"En plus des dispositifs d’aides directes, les collectivités ont un rôle majeur dans le dynamisme économique local en investissant chaque année des dizaines de millions d’euros pour financer projets et travaux (près de 100 millions en 2020 pour la CARENE). En période de crise, certains pourraient être tentés de mettre le pied sur le frein", explique David Samzun. "Avec l’ensemble des élu·es de l’agglomération, c’est le contraire que souhaitons. Nos efforts d’investissements seront poursuivis avec l’ambition de fournir du travail aux entreprises de la région."

La CARENE va également se mobiliser sur la réinsertion et la formation professionnelles. Pour Jean-Jacques Lumeau, vice-président : "La question c’est de savoir comment on peut maintenir les compétences sur notre territoire dans la perspsective d’une reprise normale de l’activité.  Nous allons également nous mobiliser pour éviter que ne se développe le chômage de longue durée".   

A noter

Les autres mesures mises en place dès les premiers jours de la crise sanitaire

  • Exonération ou report de loyers pour les petites entreprises et les associations en difficulté hébergées dans le patrimoine public, pendant toute la durée de la crise sanitaire.
  • Exonération totale de taxes pour les commerçants, artisans, restaurateurs et hôteliers situés à Saint-Nazaire et dans l’incapacité d’exercer leur activité du fait de la crise sanitaire, jusqu’à la fin de la crise.
  • Mobilisation de la CARENE et de la Ville de Saint-Nazaire dans la mise en œuvre des marchés publics.
  • Pour les petites entreprises en difficulté et à leur demande, report pour pendant la durée de la crise des charges dues à la CARENE au titre de la fourniture d’eau potable et du traitement des eaux usées.
  • Abondement du Fonds territorial Résilience à hauteur de 300 000 euros avec le département de Loire-Atlantique et la région des Pays de la Loire et le soutien de la Banque des territoires. Il s’agit d’une avance remboursable forfaitaire de 3500 à 10 000 €, sans contrepartie bancaire exigée. Pour plus de renseignements : resilience-paysdelaloire.fr


>>> En savoir plus sur les aides aux entreprises liées à la crise de Covid-19 ​​​​​​​
 

(1) Ce dispositif est opéré par la Maison de la création d’entreprises et le centre d’initiatives locales de Saint-Nazaire (CIL), en partenariat avec la CARENE, l’association experts comptables Loire Océan (E.C.L.O), le tribunal de commerce, la chambre de commerce et d’industrie (CCI), la chambre des métiers et de l’artisanat, l’agence régionale de développement économique, Solutions&Co, le barreau de Saint-Nazaire, la Dirrecte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) et la fédération bancaire française.

(2) Avocats, experts-comptables, banquiers, représentants des chambres consulaires, mandataires judiciaires, juges au tribunal de commerce, développeurs économique…