Trier

Bayet-Escurat et Reton : deux projets de renouvellement urbain

Ces deux sites, proches l’un de l’autre sont situés à l’Ouest de la Ville de Saint-Nazaire, respectivement au sud et au nord du boulevard Broodcoorens. Les opérations de renouvellement ont pour objectifs la production d’une offre de logements à destination de tous et la contribution de l’évolution du cadre de vie.

La Ville de Saint-Nazaire, propriétaire foncier des deux sites, met en œuvre deux montages distincts pour diversifier l’offre de logements disponible. Ces deux projets devront répondre aux exigences fixées par la Charte de la Qualité et de la Transition écologique.

Site de Reton

Sur ce site, la collectivité a décidé de mobiliser une partie du foncier au profit de l’office public de l’habitat Silène, afin de créer un quartier mixte. Il est prévu de réaliser une cinquantaine de logements dont une quarantaine en logement locatif social et le reste en lot libre et en accession aidée. L'opération prévoit également l'aménagement et la valorisation des espaces paysagers et des liaisons douces existantes sur le site. Les principes qui seront retenu pour ce projet sont :

  • de préserver les arbres en contact avec le boulevard Broodcoorens
  • de veiller à une bonne intégration des nouveaux bâtiments dans leur environnement, notamment sur les hauteurs à proximité des maisons situées aux alentours
  • de valoriser les parcours et de les hierarchiser (piétons, vélos, voitures)
  • d'aménager de nouveaux espaces pour favoriser la rencontre, les échanges et le partage

Site de Bayet-Escurat

Sur ce site, un appel à projet promoteur/concepteur a été lancé pour réaliser un programme immobilier axé majoritairement sur des logements individuels mais pouvant également accueillir du logement intermédiaire. Les logements seront proposés en accession à la propriété, libre, abordable (dispositif CARENE). Les principaux enjeux pour ce projet sont :

  • de produire des logements afin d’attirer des jeunes couples et des familles, futurs propriétaires occupants des logements
  • de poursuivre la recomposition urbaine, paysagère et architecturale du secteur notamment en s’appuyant sur la situation particulière du site de l’ancienne école Bayet Escurat, « rotule » entre les quartiers et ses équipements
  • de garantir « la sobriété énergétique » de la future opération, tant dans la conception des futures constructions, et des espaces privés, que dans leur gestion
  • de penser cette opération dans un souci urbain de complémentarité fonctionnelle et sociale entre les composantes du quartier en favorisant la solidarité, la création de lien social et d’échanges entre les habitants actuels et les futurs arrivants