L'actualité de la concertation à Saint-Nazaire

- Concertation

Saint-Nazaire. Les seniors prennent la parole

Le conseil des aînés de Saint-Nazaire - Agrandir l'image, .JPG 439Ko (fenêtre modale)

La Ville de Saint-Nazaire se dote d’un conseil des aîné.e.s pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ses différentes politiques publiques. Vous pouvez candidater jusqu’au 25 octobre.

Un conseil des aîné.e.s pour quoi faire ?

Sa mission est d’éclairer la municipalité sur les décisions qu’elle prend et les politiques publiques qu’elle met en œuvre. Il participe notamment à l’adaptation de la ville et de la société au vieillissement de la population. Cet instrument de la démocratie locale s’appuie sur la charte des conseils des sages adoptée par l’assemblée générale de la fédération des Villes et des conseils des sages le 8 octobre 2010. Sa création s’accompagne d’une adhésion de Saint-Nazaire à la démarche internationale «Villes amies des aînés ».

Avec qui ?

Le conseil des aîné.e.s sera constitué de 80 membres au maximum : 40 seront tirés au sort parmi les candidatures spontanées et 40 autres le seront sur les listes électorales. Le tirage au sort se déroulera en présence d'un huissier. L'objectif est de tendre vers : la parité femmes/hommes, l’équilibre entre les moins et les plus de 75 ans et une représentation des sept quartiers de la ville.

Comment ça fonctionne ?

Les membres du conseil des aîné.e.s auront un mandat de trois ans renouvelable une fois. Ils travailleront en toute indépendance, dans le plus grand respect des libertés fondamentales de pensées et d’opinion. Une réunion plénière se déroulera au minimum une fois par an. Huit commissions thématiques seront constituées.

Le calendrier

  • Jusqu’au 25 octobre 2019 : dépôt des candidatures
  • Novembre 2019 : tirage au sort
  • Décembre 2019 : lancement du conseil des aîné.e.s

Les huit commissions du conseil des aîné.e.s

  1. Habitat, Espaces extérieurs et bâtiments,
  2. Transports et mobilités,
  3. Culture et loisirs,
  4. Participation citoyenne et emploi,
  5. Autonomie-services et soins,
  6. Lien social et solidarités,
  7. Information et communication.