- Culture

Instants patrimoine #8. Gambetta et Cardurand, les HLM des temps nouveaux

Les immeubles de la rue de Cardurand sont actuellement en pleine réhabilitation. - Agrandir l'image, .JPG 389Ko (fenêtre modale)
Les immeubles de la rue de Cardurand sont actuellement en pleine réhabilitation.

Ces deux ensembles de logements HLM, de 1948 et 1951, illustrent le renouveau du logement social après-guerre. Ils permettent à la Ville de Saint-Nazaire de devenir une opératrice à part entière de la Reconstruction en tant que productrice de logements.

Les cités Gambetta et Cardurand ne sont pas isolées et enclavées mais au contraire très intégrées à la ville. Elles sont associées à des écoles (Jaurès et Gambetta) et forment de vrais petits quartiers. 

Sur les rues principales, les rez-de-chaussée accueillent des commerces de proximité. Entre les immeubles, des petits squares et jardins offrent des espaces de plein-air, propices à la promenade et aux jeux des enfants. Ces réalisations restent emblématiques du soin apporté à la conception du logement dans une ville qui développe alors, dans la continuité de l’avant-guerre, une réflexion de fond sur l’action sociale. 

Cette maquette ouvrante constitue un précieux témoignage des visions du logement HLM en début de période de Reconstruction. Les matériaux sont renseignés : tomettes dans l’entrée, carrelage en cuisine, parquet dans le séjour et les chambres. Le mobilier est présenté meuble par meuble. Il fait partie lui aussi des dommages de guerre dus aux sinistrés et est donc « contractuel » entre les habitants et l’État. Le lavoir individuel pour le linge, la cheminée, la gazinière à charbon renseignent sur la vie quotidienne… quelque peu différente d’aujourd’hui.