Les projets en détails

- Divers, Mairie

Tranquillité publique. Un pilier du bien-vivre ensemble

Les médiateurs ont pour rôle de prendre en charge les troubles de la vie quotidienne et les problèmes de voisinages. © Ville de Saint-Nazaire - Martin Launay. - Agrandir l'image, .JPG 280Ko (fenêtre modale)
Les médiateurs ont pour rôle de prendre en charge les troubles de la vie quotidienne et les problèmes de voisinages. Photos : © Ville de Saint-Nazaire - Martin Launay.

Avec la création d'une police municipale et le renforcement de ses équipes de médiateurs et d'agents de surveillance de la voie publique (ASVP), Saint-Nazaire mise sur la complémentarité des services pour assurer la tranquillité publique. À la clé : une présence renforcée auprès de la population au quotidien sur le terrain, pour favoriser le bien-vivre ensemble.

Cela fait quelques semaines que l'on peut croiser dans les rues de Saint-nazaire des agents de police municipale, « le plus souvent à pied ou à vélo pour favoriser le contact avec les Nazairiens », nous dit Frédéric Gougaud, chef de cette nouvelle police municipale. Dans le centre-ville, sur le front de mer, dans les parcs et jardins ou pendant les manifestations organisées par la Ville ? comme Grande Marée ? « nous avons pour mission d'assurer une présence rassurante auprès de la population et des commerçants ». L'équipe en cours de constitution depuis mai sera au complet dans le courant de l'été. Soit dix policiers municipaux mobilisés qui sillonneront leurs différents secteurs, du lundi au samedi (en journée et soirée) et selon le calendrier des événements municipaux, les dimanches et jours fériés.

Un dispositif global, des ressources complémentaires


Les ASVP veillent aux règles de stationnement.

La création d'une police municipale s'inscrit dans la réorganisation glo- bale du service Prévention-Tranquil- lité publique de Saint-nazaire, sous la responsabilité de Bernard Lustière. Ce service est réparti en deux unités: médiation d'une part, police municipale et ASVP (Agents de Surveillance de la Voie Publique) d'autre part. L'efficacité du nouveau dispositif conçu par l'équipe municipale repose sur ces trois ressources complémentaires : aux policiers municipaux la sécurisation de l'espace public ? « Nous avons désormais les moyens de faire respecter les arrêtés municipaux », se réjouit ivan Foulquier, directeur de la proximité et de la tran- quillité publique ; aux ASVP le respect des règles de stationnement et aux mé- diateurs la prise en charge des troubles de la vie quotidienne et des problèmes de voisinage. À cela s'ajoutent trois AVQ (Agents de Vie Quotidienne) chargés de veiller au bon fonctionnement de l'espace public et trois accompagnateurs socio-éducatifs. « Au total, cela représente trente personnes au service de la prévention, de la dissuasion et de la sanction, les trois aspects de la tranquillité publique. Notre objectif : créer, avec l'ensemble des acteurs et des partenaires, les conditions d'une ville sûre et tranquille pour tout un chacun », précise Ivan Foulquier.

Au coeur du contrat local de tranquillité publique


Pour officialiser cet engagement politique, un contrat local de tranquillité publique a été signé le 9 juin [ photo ci-dessus de gauche à droite ; Vincent Danis, conseiller départemental, David Samzun, maire de Saint-Nazaire Marie-Hélène Valente, sous-préfète, Fabienne Bonnet procureur de la République, Jean-Jacques Lumeau, adjoint au maire de Saint-Nazaire.] La Stran et Silène font également partie des signataires et la Stran. Au programme de ce contrat : coordination des acteurs de la tranquillité publique, prévention de la délinquance, lutte contre la récidive et les conduites à risques, aide aux victimes, sans oublier la vidéo-protection.

"Les questions relatives à la tranquillité publique et à la sécurité doivent être abordées sans dogmatisme, car elles contribuent au bien-vivre ensemble dans notre ville. », explique Xavier Perrin, adjoint en charge de la prévention de la délinquance, de la médiation et de la tranquillité publique. "Elles sont l'affaire de tous et c'est tout le sens du contrat local de tranquillité publique signé ce mois-ci.»

Ce choix politique a un coût : 400 000 euros d'investissement pour recruter deux médiateurs supplémen- taires, dix policiers municipaux et équiper ces derniers d'un véhicule et d'un armement de catégorie D (bâtons télescopiques et bombes lacrymogènes), de gilets pare-balles et de moyens de communication. Mais l'équipe municipale se veut rassurante sur ce point : aucune incidence à prévoir sur les impôts qui, cela est con rmé, n'augmenteront pas au cours du mandat. ll est à noter que l'État à travers un dispositif d'aide au  financement, participera à l'achat de cet équipement.

Police municipale : dialogue et proximité



Une convention de coordination signée entre la police nationale et la nouvelle police municipale de Saint-nazaire définira clairement leurs rôles et champs d'intervention respectifs. Les missions de la police municipale :

  • assurer une présence humaine dans les secteurs priori- taires (centre-ville, front de mer, parcs et jardins) et lors des manifestations organisées par la Ville ;
     
  • instaurer un contact régulier avec les habitants, les commerçants, les acteurs associatifs...
     
  • faire respecter les arrêtés municipaux, notamment ceux régissant la consommation d'alcool sur la voie publique ;
     
  • veiller au respect de la tranquillité publique, lutter contre les troubles et nuisances (bruits, déjections canines, dépôts sauvages d'ordures...) ;
     
  • assurer la surveillance des marchés ;
     
  • contribuer à la prévention des accidents, pollutions, incendies...
     
  • À noter que les policiers municipaux (= tranquillité publique) interviennent dès lors qu'un délit est constaté, tandis que les policiers nationaux (= sécurité publique) peuvent organiser des contrôles d'initiative, par exemple un contrôle d'alcoolémie à un rond-point.

Contacts utiles

  • Police municipale et ASVP : 02 40 00 40 63.
     
  • Médiateurs 02 40 00 40 40.