La peinture murale « Bruissement » inaugurée ce 15 septembre 2023. (©Ville de Saint-Nazaire – Christian Robert)

La Ville de Saint-Nazaire poursuit son embellissement avec de nouvelles peintures murales. L’œuvre « Bruissement » était inaugurée ce vendredi 15 septembre avenue Pierre de Coubertin.

 

La Ville a investi le mur des nouveaux terrains de padel du Saint-Nazaire tennis club, avenue Pierre de Coubertin. Pour accompagner l’arrivée de cette nouvelle discipline sur la Plaine des sports, un sport de raquette à mi-chemin entre le tennis et le squash, le mur a été embelli grâce au talent de l’artiste nantais Jérôme Maillet auprès de qui la commande a été passée.

Il en résulte l’œuvre « Bruissement » qui figure une végétation luxuriante. Cette création s’inscrit dans la nouvelle démarche artistique de la collectivité « l’Acupuncture urbaine » qui n’a pas vocation à dessiner un parcours contrairement à d’autres peintures du centre-ville.

 

Jérôme Maillet, le dessin avant tout

S’il dessine depuis toujours, le travail de Jérôme Maillet reste marqué par son parcours d’architecte. Né en 1979, il se forme à l’ENSAAMA / Olivier de Serres à Paris et complète son cursus à l’Ecole d’Architecture de Nantes, où il vit depuis. Sous le nom de Jeronimo, il cherche à extraire, dans ce qu’il observe, l’élément qui sera porteur d’universel pour se créer de nouveaux cadres de perception.

Le rapport de l’homme à son territoire est une composante récurrente dans les images qu’il produit. Il explore ainsi nos imaginaires collectifs et nos manières de nous projeter dans un espace pour composer de nouveaux récits.

En atelier ou en dehors, son travail s’articule autour du dessin et de ses champs d’expérimentation. Dessin unique, multiple, échelles et matériaux varient selon le contexte d’intervention. Cette liberté donne l’occasion d’inventer de nombreuses collaborations.

Jérôme Maillet, auteur de "Bruissement" avenue Pierre de Coubertin. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Revenir en haut de page