La délégation nazairienne à Mahdia, en compagnie de madame Belkhir, maire de la ville, et des représentants associatifs mahdois.

Du 10 au 17 octobre derniers, treize représentants d’associations nazairiennes se sont envolés vers Mahdia, en Tunisie. L’objectif : créer un réseau (ici et là-bas) et faire naître des projets entre les deux villes.

 

Impulsé par l’AIPSP – association pour l’inclusion des personnes en souffrance psychique – ce séjour s’est décliné autour de plusieurs thématiques : violences faites aux femmes, sports et femmes isolées, parents/adololescent·es autistes, inclusion, jeunesse (photographie et écologie).

Energie collective

Ce projet a fédéré de nombreux acteurs du territoire, des associations mais aussi les représentants des villes jumelées avec Saint-Nazaire. « Une véritable alchimie s’est créée entre les participants, » raconte Pascal Le Toullec, fondateur de l’AIPSP. « L’objectif de ce voyage était de faire se rencontrer les acteurs de Saint-Nazaire et de Mahdia, échanger sur les pratiques et les perceptions de nos cultures respectives. »

L’inclusion à l’international

La volonté d’offrir à toutes et tous de la possibilité de participer à la construction de cette coopération internationale était au cœur de ce projet associatif multi partenarial. « A Saint-Nazaire comme à Mahdia, nous souhaitons permettre à chacun, quelles que soient les problématiques de vie qu’il rencontre, de rompre l’isolement et de s’épanouir, que soit par le sport, la culture, le voyage, et surtout le partage, » confie Pascal Le Toullec.

Après la rencontre, la construction

Ces échanges ont laissé se dessiner les contours de projets pluridisciplinaires, notamment autour de la jeunesse – programmes d’échanges, chantiers participatifs… Des actions en faveur des femmes isolées ont également émergé de la rencontre entre l’association Solidarité Estuaire, et ses homologues mahdoises dont La Voix de la femme.

L’AIPSP et le collectif d’associations engagées dans cette coopération préparent déjà leurs valises. « Un nouveau voyage est prévu au printemps prochain. Après la rencontre vient le temps de la construction de projets pérennes, » déclare Pascal Le Toullec. « Nous travaillons sur les différentes orientations de cette coopération. Il s’agit de consolider les projets nés de ce premier séjour, et d’étudier de nouvelles pistes de réflexion – actions culturelles, transmission de l’Histoire de nos villes, ou encore création d’un réseau de maisons de quartiers… »

 

Coup de projecteur

L’équipe de Yountiss participait, elle aussi, à l’aventure mahdoise. Sur place, elle a proposé des ateliers – chant, danse, boxe Thaï – et a décidé d’élargir les frontières du Trophée des jeunes talents, événement phare de l’association nazairienne. Elle s’est rendue dans les maisons des jeunes de Réjiche et de Mahdia afin d’y dénicher les talents de demain. C’est finalement la jeune Mahdoise Siwar Ismail qui a remporté la première place de cette 12è édition.

La jeune Mahdoise Siwar Ismail a remporté le Trophée des jeunes talents 2021.

Treize représentants d’associations nazairiennes à Mahdia

  • Sarah Roux et André Tournoud – Escalado / radio La Tribu
  • Samia Ayari, Badre Belhaja et Daoud Zeghdoud – Yountiss / festival Trophée jeunes talents
  • Karine Minidré – JOK’cœur
  • Pascal Le Toullec, Véronique Coatleven, Christophe Luneau et Alain Godon – AIPSP
  • Régine Maillard – Le Phare et AIPSP
  • Magalie Trippier – Solidarité Estuaire
  • Et la représentante de la ville d’Aviles en Espagne, Maribel Gonzales.

Revenir en haut de page