Eolien offshore. RTE installe le 1er câble électrique sous-marin

Début des opérations de déroulage du premier câble électrique sous-marin de 33 km entre la plage de la Courance et le futur parc éolien dimanche 9 août 2020. (©Ville de Saint-Nazaire – Christian Robert)

[VIDEO] C’est une première en France : un bateau câblier installe un câble électrique entre le futur parc éolien en mer et la plage de la Courance à Saint-Nazaire.

 

Après avoir installé les fourreaux du poste de jonction électrique sur la plage de la Courance jusqu’à 360 mètres de la côte, RTE a piloté le branchement du premier câble dans ces fourreaux ce 9 août. Cette opération réussie, la pose du câble peut se poursuivre sur les 33 km qui séparent la plage du futur parc éolien en mer au niveau du banc de Guérande.

Une charrue sous-marine de 50 tonnes est tractée par le bateau câblier et permet d’ensouiller le câble. Ces travaux en mer vont durer jusqu’à la fin du mois. RTE débutera ensuite la pose du deuxième câble de la liaison électrique vers le 5 septembre.

 

Une première sur le littoral français

« Ce chantier est l’aboutissement de dix ans de concertation avec le territoire », se félicite le responsable de la concertation du raccordement éolien chez RTE Christian Corallo.

« C’est un travail étroit avec la Ville de Saint-Nazaire, les associations de protection de l’environnement et des pêcheurs professionnels, le CPIE Loire Océane et les services de l’Etat. »

Le raccordement éolien en chiffres

  • 124 m : longueur du bateau câblier
  • 7 : nombre de bateaux qui sécurisent et accompagnent le chantier autour du bateau câblier
  • 33 km : longueur du câble électrique sous-marin
  • 3500 tonnes : poids du câble
  • 50 tonnes : poids de la charrue qui pose le câble dans le sable
  • 70 : nombre de personnes mobilisées en mer jusqu’à fin août
  • 15 à 30 : nombre de personnes sur la base vie à terre, plage de la Courance
  • 10 m / minute : vitesse de déroulage du câble dans les fourreaux

Les deux premiers jours de raccordement du câble électrique

Revenir en haut de page