Gestion des déchets. La CARENE s’engage avec Compostri

L’agglomération compte à ce jour une soixantaine d’équipements. L’objectif est d’aboutir à l’installation d’une centaine de composteurs partagés à l’horizon 2023.

L’association nantaise Compostri accompagne les habitants de la CARENE Saint-Nazaire agglomération dans leur projet d’installation de composteur collectif. Objectif : donner une seconde vie à ses biodéchets et réduire les déchets ménagers éliminés à l’incinérateur ou au centre d’enfouissement.

 

Née en 2007 à l’initiative d’habitants de la Maison radieuse à Rezé, Compostri s’inscrit dans une dynamique citoyenne et écoresponsable. 

 

Impliquer les habitants

Dynamique et citoyenne, deux adjectifs qui définissent parfaitement Mélanie, habitante d’un immeuble rue Jean-Macé à Saint-Nazaire. A l’initiative de l’installation du composteur partagé dans son quartier, Mélanie est référente du site. « Une fois par semaine, je donne rendez-vous à mes voisins pour déposer nos déchets organiques au composteur, » explique-t-elle. « On se rencontre, on échange, on sensibilise les plus jeunes. Au-delà d’effectuer un geste citoyen, on crée du lien social » poursuit-elle.

Outre l’installation des équipements, la mission de Compostri est d’amener les habitants vers une gestion autonome de leur composteur. Chaque site de compostage a un référent citoyen qui reçoit la formation nécesssaire.
 

A l'initiative des citoyens, les projets peuvent porter sur de l'habitat collectif mais aussi sur un quartier.

Relever les défis de la transition énergétique

En réponse à un appel à projet lancé par la CARENE Saint-Nazaire agglomération, Compostri s’est engagé à déployer sur l’ensemble du territoire, une quarantaine de composteurs collectifs.  L’agglomération compte à ce jour une soixantaine d’équipements, essentiellement dans des résidences privées. 

Ce partenariat avec l’association Compostri illustre la volonté de l’agglomération de relever le défi environnemental du changement climatique. La CARENE souhaite en effet répondre aux engagements de la feuille de route Transition Energétique, et notamment apporter à 100% des habitants une solution de tri à la source de leurs biodéchets d’ici 2023.

Infos et contacts

Le compost provient de la transformation de déchets organiques par le biais de micro-organismes. Le produit obtenu se transformera dans le sol en humus, utile en agriculture et en jardinage. [ENCACRE] Chiffres-clés

Chiffres-clés

  • Un composteur collectif, à l’image de celui installé rue Jean-Macé, peut accueillir les déchets de 25 foyers. Il fournira ensuite 2m3 de compost.
  • 40% de nos déchets organiques peuvent enrichir la terre.
  • La part des biodéchets représente 28 % de la poubelle de déchets ménagers, soit à minima 58 kg / an / habitant.

[ENCADRE] Lexique

Lexique

  • Les biodéchets sont constitués, pour l’essentiel, de matière organique naturelle pouvant être décomposés, plus ou moins rapidement, par des bactéries et/ou des microchampignons avant d’être réintégrés par les écosystèmes.
  • Le compost provient de la transformation de déchets organiques par le biais de micro-organismes. Le produit obtenu se transformera dans le sol en humus, utile en agriculture et en jardinage.
  • Le retournement consiste à transférer les déchets du bac d’apport au bac de maturation.

Revenir en haut de page