« J’aime le dépassement de soi et la performance, le plaisir de sentir que cela va loin », Evelina Mendes. (©Ville de Saint-Nazaire – Christian Robert)

[VIDEO] La lanceuse de javelot Evelina Mendes prépare les Jeux olympiques de 2024, un objectif à la fois proche et lointain auquel s’accroche la Nazairienne.

 

Sportive de haut niveau, Evelina Mendes ne demande qu’une chose : « performer », c’est-à-dire atteindre le maximum de ses performances athlétiques. En février, elle a obtenu la 3e place aux championnats de France hivernaux de lancers longs à Salon-de-Provence, mais l’amertume est perceptible dans sa voix : « depuis l’arrivée du Covid-19, c’est un peu compliqué et je n’ai pas fait de grosse performance. »

 

Entraînement à La Baule

A 23 ans, Evelina Mendes poursuit les entraînements avec son club l’Esco44 à La Baule-Escoublac pour la technique de lancer du javelot durant les travaux de réfection à Saint-Nazaire. « Je m’entraîne le matin et l’après-midi en plus de mon travail à mi-temps dans une enseigne de sport », confie la jeune femme, « il y a du plaisir et beaucoup de sacrifices, mais on sait qu’on le fait pour atteindre ses objectifs. »

Trois ans pour élever les performances

Le prochain grand défi qui attend la lanceuse de javelot aura lieu en 2024 avec les Jeux olympiques de Paris. Pour les préparer et mener de front carrière sportive et professionnelle, Evelina Mendes bénéficie d’une Convention d’Insertion Professionnelle (CIP), dispositif du Ministère de la jeunesse et des sports qui permet à son employeur de percevoir une aide pour la rémunérer à temps plein.

« Ce dispositif pour les athlètes de haut niveau est une chance pour pouvoir s’entraîner dans des objectifs de performance, » note son entraîneur Alan Huruguen. « Nous avons trois ans pour passer un nouveau cap et atteindre le niveau olympique de plus de 60 m. »

Cinq mètres séparent les performances d’Evelina Mendes de cet objectif. La Nazairienne qui a commencé l’athlétisme voilà neuf ans avait rapidement découvert son potentiel en javelot, une discipline devenue passion et où elle aime le dépassement de soi. Elle avait notamment obtenu la médaille de bronze aux championnats d’Europe espoirs à Gävle en Suède en 2019 avec un lancer de 55, 57 m. Ce mois-ci, les 26 et 27 juin, elle participera aux championnats de France Elite à Angers.

Evelina Mendes s’entraîne au moins huit fois par semaine en javelot, musculation, cross fit ou vitesse avec Alan Huruguen qui a pris la suite d’Olivier Delattre auprès de l’athlète. (©Ville de Saint-Nazaire - Christian Robert)

Revenir en haut de page