Une voile de kitesurf pour tracter les cargos

Le Ville de Bordeaux transporte des tronçons de l’A320 entre Montoir-de-Bretagne et le port de Mobile en Alabama. (États-Unis) © Ville de Saint-Nazaire – Christian Robert.

 

Les initiatives se multiplient dans le secteur de la construction navale pour limiter au maximum les dépenses de carburant et les rejets de gaz à effet de serre. Dernier en date cette semaine dans le port de Saint-Nazaire : Seawing, un aile de kite géante conçue par la société nantaise Airseas. Objectif annoncé : économiser jusqu’à 20% de la consommation.

Le dispositif va être testé pendant 6 mois en conditions réelles sur le « Ville de Bordeaux » qui assure des liaisons pour Airbus entre Saint-Nazaire et les Etats-Unis. La voile de 1000m2 peut s’élever jusqu’à 300m et tracter des navires de commerce pesant jusqu’à 200 000 tonnes.

 

Seawing en images

Aller plus loin

Sur le territoire de Nantes-Saint-Nazaire, deux autres projets industriels misent sur la voile comme aide à la propulsion de navires de marchandise ou de paquebots. 

Revenir en haut de page