Cyberattaque. « C’est un défi collectif qui nous attend »

Le poste de commandement communal composé des élus et des membres de la direction générale se réunit régulièrement pour analyser la situation.
Le poste de commandement communal composé des élus et des membres de la direction générale se réunit régulièrement pour analyser la situation.

Pour David Samzun, maire de Saint-Nazaire, la cyberattaque qui a frappé la Ville et l’Agglomération  « est une véritable déclaration de guerre à notre bien commun tant les services publics font partie intégrante de notre vie quotidienne. »  Dix jours après la découverte de l’intrusion, l’objectif des collectivités est double : s’adapter pour répondre aux besoins de la population et, petit à petit, reconstruire le système pour retrouver à terme une situation normale. Tous les services sont mobilisés.

Les services publics avec la qualité et l’efficacité auxquelles vous êtes habitués ont été mis hors service le 9 avril 2024 après une attaque informatique de grande ampleur.  C’est une véritable déclaration de guerre à notre bien commun tant les services publics font partie intégrante de notre vie quotidienne.

Les attaquer, c’est impacter directement la vie des Nazairiennes et des Nazairiens.

La Direction des systèmes d’information rompue aux exercices de crise d’importance a pu mobiliser très vite l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information avec qui elle travaille en lien étroit sur les questions de sécurité et qui a dépêché le soir même des experts pour accompagner les équipes, ici, à Saint-Nazaire.

Progressivement, les agents réinventent les process et se mobilisent pour vous permettre d’accéder aux services publics dans les meilleures conditions. Je vous invite à consulter régulièrement nos sites Internet à la rubrique Cyber attaque pour connaître ceux qui fonctionnent et les nouvelles procédures, les précautions à prendre pour protéger vos données. Car nos sites web n’ont pas été touchés et nous pouvons nous en réjouir.

La résolution de cette crise inédite va prendre du temps, un temps suffisamment long pour mettre à l’épreuve notre patience. J’en appelle donc à votre sens de la solidarité et je vous remercie par avance de votre compréhension.

Permettez-moi également de remercier l’ensemble des agents pour leur créativité et leur résilience à faire face à cette nouvelle crise, dont nous nous serions bien passés pour ce mandat qui en a déjà connu avec le Covid…

Et pour remercier nos partenaires institutionnels, associatifs, citoyens et entreprises pour la solidarité qui s’est, une fois encore, spontanément exprimée.

Ils se sont adaptés rapidement aux solutions alternatives que nous avons trouvées pour maintenir certains services publics : la restauration collective, l’accueil des loisirs, le périscolaire,
l’accueil de la petite enfance, les démarches d’état civil, et bien sûr l’ensemble des offres du CCAS, pour nous permettre de continuer à être solidaires.

: restauration collective, accueil de loisirs et périscolaires, Petite Enfance, démarches état civil, eau, déchets, CCAS…

Revenir en haut de page