Le duo de Nazairiens Bertho Poirat au départ de la transat pour Saint-Barthélémy

L’équipage Kriss-Laure avec les Nazairiens Nicolas Bertho et Romuald Poirat pour la transat en double Concarneau Saint-Barthélémy.

Les Nazairiens Nicolas Bertho et Romuald Poirat prendront le large de Concarneau à Saint-Barthélémy dans les jours qui viennent. Le départ prévu ce dimanche à 15h30 a été repoussé en raison des conditions météo très difficiles prochainement. Pour qu’ils aient une alimentation adaptée pendant cette aventure, le chef étoilé de Saint-Joachim Eric Guérin leur a concocté des mets sur-mesure.

 

Pour compenser le départ qui devait être donné à 15h30 à Concarneau, les équipages régateront en baie de Port-La-Forêt cet après-midi. Nicolas Bertho et Romuald Poirat, les seuls non professionnels,devront patienter quelques jours pour s’élancer dans une course de 3890 miles jusqu’au port de Gustavia à Saint-Barthélémy, sur leur monotype Figaro Bénéteau 3.

« C’est un bateau en fibres équipe de foils », expliquait Romuald Poirat lors de la préparation au mois d’avril. « Ces derniers lui permettent de gagner en légèreté et par conséquent de gagner en vitesse. Malgré sa taille, il s’approche de beaucoup des bateaux du Vendée Globe avec un jeu de voile conséquent. »

Pendant trois semaines, les deux skippers traverseront l’Atlantique avec les couleurs or et blanc de leur sponsor-titre Kriss-Laure, spécialisé dans l’alimentation équilibrée, aux côtés de dix-sept autres équipages. Ils seront aussi soutenus par des partenaires régionaux tels que le chef étoilé de Saint-Joachim, propriétaire de la Mare aux Oiseaux, Eric Guérin.

 

Un voyage culinaire

« M’engager à nourrir mes amis lors de cette traversée, c’est avant tout partager une aventure humaine, » explique Eric Guérin, « c’est un peu comme si j’embarquais avec eux. En ces temps de confinement et d’arrêt total de nos restaurants, pouvoir faire voyager ma cuisine me semble un joli pied de nez à la crise. L’idée n’est pas seulement de les nourrir mais aussi de leur apporter un peu d’évasion, un point important pour le mental et donc, pour leur performance. »

En collaboration avec Nathalie Hutter Lardeau et ses équipes d’Evidence Santé qui accompagnent des sportifs de haut niveau, Eric Guérin a personnalisé des menus pour Nicolas Bertho et Romuald Poirat. Plutôt que d’avoir recours à la lyophilisation, il a préféré des mets sous vide et stérilisés en autoclaves, dans des récipients métalliques à fermeture hermétique.

Equilibrés, conçus avec des produits locaux et tenant compte des goûts des deux skippers, le chef a imaginé des plats chauds et réconfortants pour la traversée des eaux froides comme un cabillaud, polenta au parmesan et des plats rafraîchissants pour la mi-parcours quand les températures seront plus élevées, comme une salade de pommes de terre aux herbes et anguille fumée…

« Grâce à lui, nous somme assurés d’obtenir une alimentation adaptée aux attentes d’une telle activité sportive », se réjouit Romuald Poirat. Rappelons que la consommation à bord est bien différente qu’à terre, plus exigeante, plus technique. »

 

Le monotype Figaro Bénéteau 3 aux couleurs de Kriss-Laure, mais aussi des partenaires régionaux tels que le chef étoilé Eric Guérin.

Revenir en haut de page