MSC World Europa : le premier d'une série de paquebots moins polluants

La promenade Europa et son toboggan vertigineux à l’arrière du navire. © Nicolas Dumez – Ville de Saint-Nazaire.

Le MSC World Europa va quitter Saint-Nazaire et les Chantiers de l’Atlantique mercredi 26 octobre vers 5h30 du matin. C’est le premier paquebot construit en France à utiliser le gaz naturel liquéfié pour sa propulsion Un départ qui coïncide avec le début de la construction de son petit frère le MSC World America.

A bord du MSC World Europa

"Un record du monde"

«C’est un record du monde», annonce d’emblée Laurent Castaing, le pdg des Chantiers de l’Atlantique avant de remettre les clés  de son dernier né à son armateur MSC Croisières. « L’utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) comme combustible représente une étape majeure en termes de réduction des émissions car le navire MSC World Europa affiche les émissions les plus basses de tout le secteur de la croisière (1). »  « L’Europa a également pour avantage d’être compatible avec les carburants zéro et bas-carbone tels que le méthanol vert, l’ammoniac et l’hydrogène. À l’avenir, nous pourrions aussi procéder à la transition vers un GNL synthétique ou d’autres carburants neutres en carbone quand ils seront disponibles sur le marché», complète Linden Coppell, vice-présidente, durabilité & ESG chez MSC Cruises.

L’armateur italien poursuit donc sereinement le chemin entrepris ces dernières années pour atteindre d’ici 2050, le zéro émission nette et les croisières durables. Patrick Pourbaix, le directeur  général France de MSC Croisières estime même que «la baisse de 40% des émissions de CO2 de la flotte MSC pourrait être atteinte d’ici 2027.» Trois ans avant la date butoir fixée à 2030 pour les compagnies maritimes.

Le MSC World Europa embarque également à bord une nouvelle technologie innovante : la pile à combustible qui sera alimentée par le gaz naturel liquéfié. De taille réduite, ce démonstrateur fournira à peine 1% de l’électricité nécessaire à bord mais il permettra surtout de le tester et de préparer les prochaines étapes et son développement sur de futurs navires. L’objectif à terme serait de pouvoir assurer les besoins de l’hôtellerie du bord avec ces modèles de piles.

La pile à combustible a été installée entre les deux cheminées. Bienvenue à l’America

La livraison du MSC Europa s’est accompagnée de la découpe de la première tôle de son petit frère : le MSC world América. Destiné au marché nord-américain,  il sera mis en service en 2025. Deux autres paquebots de la série World devraient ensuite être construits aux chantiers de Saint-Nazaire.   

Le MSC World Europa en bref

  • 6700 passagers, 1700 membres d’équipages, 2626 cabines dont 300 réservées à l’espace Yacht club
  • 333m de long et 47 de large. Il est le 6e plus gros paquebot du monde.
  • Une «rue» intérieure de 150m de long prolongée en extérieur par la la promenade Europa semi-couverte sur 104m
  • 20 piscines, 13 restaurants et 20 bars.

(1) Selon, les chantiers de l’Atlantique, le GNL élimine quasiment toutes les émissions polluantes, dont l’oxyde de soufre et les particules fines, réduit considérablement l’oxyde d’azote et jusqu’à 25 % de CO2.

Revenir en haut de page