Aide aux devoirs au local de l’EVS Au cœur après l’école.
Aide aux devoirs au local de l’EVS Au cœur après l’école. (©Ville de Saint-Nazaire – Christian Robert)

La Ville de Saint-Nazaire compte trois espaces de vie sociale ou EVS. Ces structures, souvent gérées par des bénévoles, peuvent aussi l’être par des associations comme la Fraternité, qui vient de recevoir son agrément. Tour d’horizon des trois EVS dans trois quartiers bien différents.

A Saint-Nazaire, le premier EVS, espace de vie sociale, est apparu dans le quartier de Prézégat en 2018. En 2019, des habitants du Petit Caporal créaient une structure similaire, puis la Fraternité s’est également lancée dans cette proposition dans le centre-ville en 2022. Elle vient de recevoir son agrément pour quatre ans.

Ces « petites structures de proximité  » se sont développées avec la Caisse des allocations familiales (CAF) en 1998. Les EVS mettent en place des actions collectives qui renforcent les liens sociaux et les solidarités, ainsi que la coordination d’initiatives. 

Claire Parichon, coordinatrice de la Fraternité, EVS dans le centre-ville

La Fraternité est à l’écoute des populations précaires avec une mission populaire. Nous menons aussi des activités de loisirs, d’apprentissage et de convivialité avec un accueil inconditionnel. Implantés dans le centre-ville depuis 1956, nous y avons fait le constat de besoins sociaux et d’animations. Nous proposons une dizaine d’activités hebdomadaires, un café les mercredis et des spectacles chaque mois dans notre grande salle. Deux-cent personnes participent aux cours de français. Et nous encourageons la prise d’initiatives telles que sorties ou temps festifs.

Claire Parichon, coordinatrice de la Fraternité, EVS dans le centre-ville
Aurore Poupion, co-présidente de Au cœur, EVS au Petit Caporal

L’association Au cœur compte 300 membres. Nous avons une attention particulière pour les 6-12 ans que nous accueillons tous les jours sauf le lundi. Chaque semaine, chacun peut être aidé dans ses démarches, participer à divers ateliers et venir prendre un café le mercredi. Nous préparons des événements sportifs et festifs comme le mini-festival Cap en scène le 17 août. Depuis notre création, le regard sur le Petit Caporal a évolué. Nous attirons des personnes d’autres quartiers et des villes alentours jusqu’à Pornic. On ressent plus de convivialité.

Aurore Poupion, co-présidente de Au cœur, EVS au Petit Caporal
Baïlo Seghier, vice-président du Local, EVS à Prézégat

Avec l’EVS, nous souhaitons dynamiser Prézégat et donner de la visibilité à ce quartier enclavé. Nous avons relancé des temps festifs. Nous avons un planning d’activités hebdomadaires et soutenons les habitants dans leurs démarches. Ce matin, la solidarité s’organise pour une famille victime d’un incendie. Nous mettons à disposition un frigo solidaire sans condition de ressources grâce à nos partenaires de la grande distribution. Nos 200 adhérents sont issus du quartier et même d’autres communes. On remarque que les familles sortent plus et qu’il y a davantage de cohésion.

Baïlo Seghier, vice-président du Local, EVS à Prézégat
Revenir en haut de page