Portrait. La jeune nageuse Louna Moy vise le podium aux championnats de France

Laurent Cotten est l’entraîneur de la jeune nageuse Louna qui, à seulement 15 ans, affiche déjà un très beau palmarès.

Retenez son nom et son visage solaire : Louna Moy, tout juste 15 ans dont dix passés à s’entraîner dans les bassins nazairiens au SNAN, affiche déjà un palmarès impressionnant. Son moteur ? Le plaisir de nager… et de gagner !

 

Louna ne s’en cache pas : pour elle, la natation n’a pas été un coup de foudre. Inscrite en club à cinq ans par ses parents « parce que quand on habite au bord de la mer, c’est une évidence de savoir nager », elle vit des premières années laborieuses : le plaisir n’y est pas. Le déclic intervient lors de sa première compétition quand, alors en CM1, elle décroche la deuxième place au championnat régional ! En lui offrant un objectif, la compétition donne du sens aux entraînements intensifs qu’elle suit quotidiennement avec ses coéquipiers du Saint-Nazaire Atlantique Natation. Car, si la natation est un sport individuel, l’esprit d’équipe prime : « Pendant les entraînements, on se soutient ; lors des compétitions, on s’encourage. » Au SNAN, ils sont neuf nageurs de niveau national à avoir fait vivre une saison exceptionnelle au club l’année dernière.

Déjà au meilleur niveau national et international

De Louna, son entraîneur Laurent Cotten dit qu’elle est une battante qui tire sa force de sa grande résilience : « Une qualité indispensable, car les échecs font partie de la natation de compétition. » Il souligne également la façon dont elle s’investit dans ses entraînements, « toujours avec le sourire ! » Ces qualités ont permis à la jeune nageuse de se hisser au meilleur niveau national et international.

En avril dernier aux championnats de France Élite, elle a terminé deuxième de sa catégorie d’âge face aux 24 meilleures Françaises. Même quand le Covid l’a fragilisée au printemps, provoquant plusieurs semaines de fatigue extrême et de problèmes respiratoires, « pas question de ne pas y aller ! » : Louna a participé — et performé — à trois finales. « L’objectif était très ambitieux mais réalisable car elle était parfaitement préparée et en avance sur les autres », explique son entraîneur, impressionné par la détermination de la championne.

Un rêve olympique

Sprinteuse, Louna fait actuellement partie du top 20 au 50 mètres dos et au 50 mètres crawl, ses spécialités. Elle est également l’une des rares sportives régionales à être inscrite sur les listes ministérielles de haut niveau. Pour la nouvelle saison qui commence, ses objectifs sont clairement affichés : monter sur le podium aux championnats de France en petit bassin en décembre prochain et accéder à l’équipe de France juniors. Quelques pas de plus vers son rêve : inscrire son nom au côté de celui des grands champions olympiques, Florent Manaudou en tête.

Après avoir décroché une mention très bien au Brevet, Louna vient d’entrer en seconde au lycée Aristide-Briand. Sérieuse et organisée, elle parvient à concilier cours, entraînements quotidiens et compétitions, enchaînant les réussites sur les bancs de l’école comme dans les bassins. Un exemple et un parcours à suivre !

 

Revenir en haut de page