- Covid-19, Enfance, Famille

Saint-Nazaire. Les écoles et les crèches accueillent les enfants jusqu’au 3 juillet 2020

Devant l'école Jean Jaurès à Saint-Nazaire. © Christian Robert - Ville de Saint-Nazaire - Agrandir l'image, .JPEG 146Ko (fenêtre modale)
Devant l'école Jean Jaurès à Saint-Nazaire. © Christian Robert - Ville de Saint-Nazaire

En accord avec le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale (D.A.S.E.N.), la réouverture des écoles maternelles et élémentaires  se poursuit. Les crèches sont également ouvertes pour répondre aux besoins des parents des enfants de moins de 3 ans. Dans cet article mis à jour régulièrement, tout ce qu’il faut savoir sur les écoles et crèches.  

A partir du 2 juin, suis-je obligé·e d’envoyer mon enfant à l’école ?

Non. Les parents peuvent toujours décider de garder leurs enfants à la maison, mais les mesures d’arrêt de travail pour garde d’enfants sont maintenues uniquement dans le cas où l’école ne pourrait pas accueillir votre enfant. Une attestation de l’école vous est alors délivrée. 

Quelle organisation à l’école à partir du 2 juin ?

Après une large concertation avec l’Éducation Nationale, le dispositif actuel est maintenu. Il porte sur les niveaux de classe suivants : Grande section en maternelle, et du CP au CM2 en élémentaire. L’accueil des enfants des professions prioritaires est maintenu pour tous les niveaux. En fonction du nombre d’enseignants présents et de la surface disponible, les élèves peuvent être scolarisés pour tout ou partie de la semaine.

Pourquoi les enfants des petites et moyennes sections ne sont-ils pas accueillis ?

  • Les petites et moyennes sections ne pourront toujours pas être accueillies en raison des constats suivants (sous réserve d’évolution de la situation sanitaire)
  • Le protocole sanitaire actuel n’évolue pas (15 enfants maximum, distanciation et gestes barrière) et il est extrêmement difficile à mettre en place et à faire respecter pour les petites et moyennes sections.
  • Le nombre d’enfants à accueillir sur les niveaux concernés est plus important à compter du 2 juin, y compris dans les grandes sections de maternelles.
  • Les personnels de l’Éducation Nationale et ceux de la municipalité pouvant être mobilisés, le sont déjà au complet.
  • La capacité d’accueil en termes de m2 est d’ores et déjà atteinte dans plusieurs écoles.

Les cantines sont-elles ouvertes ?

Depuis le 18 mai, la Ville de Saint-Nazaire a fourni un pique-nique acheté auprès d’un prestataire à tous les enfants. A partir du 2 Juin, le service de la restauration municipale fabriquera les sandwichs et repas froids lui-même, pour tous les enfants, assurant ainsi une plus grande variété et qualité. Pour des raisons sanitaires, il est toujours demandé aux enfants d’apporter leur gourde ou une bouteille d’eau individuelle. Le repas est pris en classe ou dans la cours de récréation quand la météo le permet. 

Le temps du midi est-il payant ?

Le temps du midi, encadré par les personnels municipaux, ne sera pas facturé aux parents.

Le goûter est-il prévu ?

Oui. Le goûter est fourni par la ville pour les enfants qui restent après 15h30.

Un accueil périscolaire est-t-il proposé ?

Oui. Dès 7h30 le matin et l’après-midi de 15h30 à 18h30.

Le TPE (temps péri-éducatif) est-il maintenu et payant?

Les activités habituelles du temps-péri-éducatif (TPE) ne reprendront pas. De 15h30 à 16h30, ce temps sera remplacé par un accueil périscolaire classique. Cette heure ne sera pas facturée aux familles.

Y a-t-il un accueil le mercredi ?

Oui. Les centres de loisirs sont ouverts de 12h à 18h30 ou de 13h30 à 18h30.

Les circuits de transport habituels acheminent les enfants présents dans l’école le mercredi matin vers leur centre de référence.

Vous pouvez également inscrire votre enfant à partir de 13h30. Dans ce cas, vous devez le déposer directement dans le centre de référence après inscription.

Permanences téléphoniques les 3 et 4 juin de 8h à 12h et de 13h à 16h pour les 4 mercredis à venir. Appeler au  06 45 24 97 83   

Les centres de loisirs seront-ils ouverts l’été prochain ?

Oui. Les centres de loisirs habituels seront ouverts à partir du lundi 6 juillet, du lundi au vendredi, et de 7h30 à 18h30. Les inscriptions seront ouvertes à compter du 4 juin auprès du service espace famille.

Et pour les moins de 3 ans ?

Si votre enfant n’est pas accueilli dans une crèche, le Relais petite enfance est là pour vous conseiller dans la recherche d’une assistante maternelle.

La ville peut-elle proposer un accueil en complément de l’école ?

Non. Même si les enfants sont scolarisés partiellement, les écoles sont ouvertes tous les jours pour accueillir les élèves. 59% d’entre eux vont à l’école au moins un jour par semaine. Compte tenu des normes sanitaires en vigueur, la totalité des  animateurs et des ATSEM est mobilisée dans les écoles et ce, tous les jours de la semaine. La ville ne dispose donc pas d’encadrants qualifiés pour prendre en charge des enfants non scolarisés.  De plus, au-delà des moyens humains disponibles, les locaux scolaires sont utilisés tous les jours par les élèves accueillis. La ville ne dispose pas de locaux supplémentaires pour accueillir d’autres enfants dans le respect des contraintes sanitaires actuelles.

Y aura-t-il des fêtes d’école à la fin du mois de juin ?

Non. Les conséquences sanitaires et logistiques de la pandémie empêcheront la tenue des fêtes d’écoles en cette fin d’année scolaire.

Comment inscrire mon enfant à l’école pour septembre 2020 ?

Par mail auprès de l’espace famille. Le service ouvrira par ailleurs les RDV au public dans les jours qui viennent. Les informations seront actualisées sur le site de la ville et sur celui de l’espace famille.

Les crèches sont-elles ouvertes ?

Oui. Trois crèches municipales sont ouvertes : la maison du Petit Prince, l’Ile aux trésors et les petites canailles. Les capacités d’accueil proposées répondent au besoin d’accueil régulier des familles répondant aux critères et ce, dans le respect des protocoles sanitaires en vigueur.

Les critères d’accueil sont les suivants : La priorité est donnée aux familles monoparentales dont le parent travaille et aux familles dont les deux parents doivent reprendre leurs activités professionnelles. Les enfants des personnels soignants, des enseignants et des professions prioritaires dans la gestion de la crise sanitaire continuent à être accueillis.

A noter. En cas d’impossibilité d’accueillir l’enfant/les enfants, une attestation sera fournie aux parents concernés.

Quelles sont les mesures sanitaires appliquées dans les écoles ?

Un protocole permettant de réunir les meilleures conditions d’accueil des enfants et des adultes a été rédigé par école entre les enseignants et les services municipaux. C’était le préalable à la réouverture des établissements. Ce document est construit sur la base du protocole diffusé par le ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse le dimanche 3 mai. Il est consultable dans l’école de votre enfant.

Les mesures à appliquer dans le cadre de ce protocole sont maintenue.

Les principaux points à retenir sont les suivants :

  • maintien de la distanciation physique
  • application des gestes barrières
  • limitation du brassage des élèves (déplacements et croisements au sein des écoles)
  • assurance d’un nettoyage et d’une désinfection des locaux et du matériel
  • information, communication et formation

C’est ce document qui précise en particulier :

  • Le nombre de 15 enfants maximum par classe
  • La fourniture de masque grand public aux adultes
  • La ventilation des classes
  • L'interdiction d’accès aux jeux dans la cour et aux les bacs à sable
  • ….

Le nettoyage/désinfection est réalisé deux fois par jour dans toutes les écoles, avec une attention particulière sur la désinfection des points de contact (poignées, …)

Les enfants doivent-ils porter un masque ?

Non. Pas de masque pour les enfants en maternelle et sauf cas particuliers dans les écoles élémentaires sur avis médical. 

Que se passe-t-il en cas de COVID dans une école?

Le protocole de l’éducation nationale prévoit les démarches suivantes : 

1- En cas de survenue d’un ou plusieurs symptômes chez un enfant :

-       Isolement immédiat de l’élève avec un masque pour les enfants en âge d’en porter dans une pièce dédiée permettant sa surveillance dans l’attente de son retour à domicile ou de sa prise en charge médicale. Respect impératif des gestes barrière. En cas de doute, contacter un personnel de santé de l’éducation nationale.

-       Appel sans délai des parents/responsables légaux pour qu’ils viennent chercher l’élève en respectant les gestes barrière.

-       Rappel par le directeur de la procédure à suivre par les parents à savoir : éviter les contacts et consulter le médecin traitant qui décidera de l’opportunité et des modalités de dépistage de l’élève le cas échéant. Un appui de du médecin ou de l’infirmier de l’éducation nationale pourra être sollicité si les parents/responsables légaux sont en difficulté pour assurer cette démarche de prise en charge.

-       Nettoyage approfondi de la pièce où a été isolée la personne après un temps de latence de quelques heures.

-       Poursuite stricte des gestes barrière.

L’élève ne pourra revenir en classe qu’après un avis du médecin traitant, du médecin de la plateforme Covid-19 ou du médecin de l’éducation nationale.

En cas de test positif :

-       Information des services académiques qui se rapprochent sans délai des autorités sanitaires, et de la collectivité de rattachement.

-       La famille pourra être accompagnée dans l’évaluation du risque de transmission intrafamiliale par les autorités sanitaires pour déterminer quelle est la stratégie d’isolement la plus adaptée compte tenu du contexte.

-       Les modalités d’identification et de dépistage des cas contacts et les modalités d’éviction seront définies par les autorités sanitaires en lien avec les autorités académiques. Des décisions de quatorzaines, de fermeture de classe, de niveau ou d’école pourront être prises par ces dernières.

-       Nettoyage minutieux et désinfection des locaux occupés et objets potentiellement touchés par l’élève dans les 48h qui précèdent son isolement.

-       Information des personnels et des parents des élèves ayant pu entrer en contact avec l’élève malade selon le plan de communication défini par l’école.

2- En cas de survenue d’un ou plusieurs symptômes évocateurs chez un adulte :

-       Isolement immédiat de l’adulte avec un masque si le retour à domicile n’est pas immédiatement possible. Respect impératif des gestes barrière. En cas de doute, contacter un personnel de santé de l’éducation nationale.

-       Rappel de la procédure à suivre : éviter les contacts et consulter son médecin traitant qui décidera de la réalisation d’un test de dépistage dans un centre prévu à cet effet.

-       Nettoyage approfondi de la pièce où a été isolée la personne après un temps de latence de quelques heures.

-       Poursuite stricte des gestes barrière.

En cas de test positif :

-       Information des services académiques qui se rapprochent sans délai des autorités sanitaires, et de la collectivité de rattachement.

-       La personne est accompagnée dans l’évaluation du risque de transmission intrafamiliale par les autorités sanitaires pour déterminer quelle est la stratégie d’isolement la plus adaptée compte tenu du contexte. La médecine de prévention peut être sollicitée.

-       Les modalités d’identification et de dépistage des cas contacts et les modalités d’éviction seront définies par les autorités sanitaires en lien avec les autorités académiques. Des décisions de quatorzaines, de fermeture de classe, de niveau ou d’école pourront être prises par ces dernières.

-       Information des personnels et des parents des enfants ayant pu entrer en contact avec l’adulte malade selon le plan de communication défini par l’établissement.

-       Nettoyage minutieux et désinfection des locaux occupés et objets potentiellement touchés par l’adulte dans les 48h qui précèdent son isolement.

Qui contacter ?