- Urbanisme, Travaux, Eau

Inondations. Des causes multiples, un diagnostic en cours

A Saint-Nazaire, avec Méan-Penhoët, ce sont les quartiers de Sautron et Villès Martin qui ont particulièrement été touchés. - Agrandir l'image, .JPG 311Ko (fenêtre modale)
A Saint-Nazaire, avec Méan-Penhoët, ce sont les quartiers de Sautron et Villès Martin qui ont particulièrement été touchés.

Depuis le début d’année, l’agglomération de Saint-Nazaire a connu six épisodes orageux. Leur intensité a été variable. Au total, 250 foyers ont été impactés, principalement sur les quartiers de Méan-Penhoët, Sautron et Villès Martin. Il s’agit majoritairement et pour moitié de maisons et de garages et caves, situés pour 60% au-dessus de la voirie.

Les épisodes orageux de forte intensité en 2018

Une pluie centennale (100 sur le graphique) désigne une intensité de pluie qui a une chance sur 100 de survenir dans l’année, une pluie cinquantennale c’est 1 chance sur 50 etc… Quand un épisode pluvieux est qualifié de centennal ou trentennal, cela signifie qu’il est tombé au moins autant de pluie que la valeur de référence sur les 10, 20, 30 ou 100 dernières années.    

Comment est dimensionné le réseau ? 

Depuis de nombreuses années, le dimensionnement des ouvrages de protection des inondations était réalisé sur la base d’une pluie décennale. Aujourd’hui, le Schéma Directeur de Saint Nazaire a basé ses dimensionnements sur une pluie trentennale. 

Premières mesures immédiates

Lors de ces différents épisodes orageux, la CARENE a reçu 148 appels en provenance de toute l’agglomération ainsi que 34 courriers. Les moyens d’astreintes ont été systématiquement renforcés. 

Suite aux inondations, les écoulements du bassin versant de Sautron et de Villes Martin ont été améliorés par la mise en place de nouveaux avaloirs (dispositif qui permet de récupérer les eaux de ruissellement) sur la rue Daudet et de "regards" qui offrent une plus grand rapidité d’écoulement. 

Une étude attendue pour cet automne 

De multiples facteurs sont en cause dans les inondations constatées : problèmes de collecte au niveau de la voirie, de réseaux, de conception chez l’habitant, d’ouvertures inappropriées de regards d’eaux usées par des habitants, de construction en contrebas des voiries, etc. 

La CARENE et la Ville de Saint-Nazaire rassemblent actuellement toutes les informations à leur disposition dont les données du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS). Une étude a été confiée à un cabinet extérieur, spécialiste européen de l’ingénierie, elle est actuellement en cours et sera remise à la collectivité à l’automne. 

Des actions complémentaires pourront alors être programmées  : redimensionnement d’une partie du réseau, création d’un bassin de rétention, action des marées sur le réseau, sensibilisation des habitants aux bons gestes, prévention contre l’imperméabilisation à l’excès des sols... 
Dans les prochaines semaines, des regards verrouillés seront installés sur les points bas des voiries afin d’éviter leur ouverture par les habitants. 
Dans le quartier de Méan-Penhoët, deux bassins d’orage seront installé à partir de 2020, l’un, boulevard des apprentis et l’autre, au niveau du quartier de la gare.

Le planning envisagé

  • Définition et planification des aménagements retenus : 1°semestre 2019
  • Travaux : 2020 - 2025/2030 suivant les secteurs prioritaires