- Culture

Louis Roms. Sa passion, la musique

Agrandir l'image, .JPG 202Ko (fenêtre modale)

Vivez le confinement en musique avec Louis Roms, jeune musicien nazairien. Son premier album Slowly Soft Waves est disponible en ligne. Avec une mère professeur de piano et un père jouant de la guitare, Louis Roms baigne dans la musique depuis tout petit. Portrait.

A l’âge de 7 ans, Louis Roms fait ses premières armes dans la musique. Pendant cinq ans, il suivra des cours de violoncelle au Conservatoire de Saint-Nazaire, avant de ressentir le besoin de s’affranchir de l’établissement et de se lancer dans l’apprentissage de la guitare. Accompagné de son père, son frère et quelques amis, il suit alors des cours particuliers pendant deux ans.

En parallèle, Louis Roms s’essaie au mixage avec Loris Audouin, son ami de toujours, et commence à créer ses propres compositions. « Loris m'a fait découvrir le logiciel Ableton sur lequel j'ai fais l'album et sur lequel je travaille encore aujourd'hui. C'est un peu grâce à lui que j'ai pu m'intéresser au mix et composer aussi rapidement,» raconte-t-il.

Il rejoint ensuite la section musique du lycée Aristide Briand et intègre la fanfare des Irréductibles, dirigée par Mathias Val. « J’étais entouré de musiciens, de chanteurs. Tout mon univers tournait autour de la musique. J’ai commencé à écrire, composer, créer… Je ne faisais que ça ! » poursuit le musicien.

Après une courte expérience dans une filière technique à l’IUT de Saint-Nazaire, Louis Roms décide finalement d’intégrer l’école Jazz à Tours, référence nationale dans l’enseignement du Jazz et des Musiques Actuelles Amplifiées. Il peut désormais se consacrer à sa véritable passion, la musique.

Il noue alors de nombreux liens, des amitiés et se lance dans l’aventure en préparant son premier opus. « J’ai collaboré avec de nombreuses personnes pour cet album, des artistes aux univers et aux styles différents, » indique-t-il. Louis Roms s’associe notamment à la jeune chanteuse Marine Pichot, originaire de Tours, pour son morceau We get Lost dont le clip a été entièrement tourné à Saint-Nazaire.

Son univers musical est très inspiré de la Brit pop des années 1970-1980 – The Beatles, Supertramp, et de la musique “surf” à l’image de l’artsite Mac DeMarco. « J’ai certains groupes de prédilection mais je suis ouvert à plein de styles, » précise-t-il. « Dans cet album, je voulais partager mon univers. J’ai créé des morceaux qui me ressemblent : cool, jeune, énergique, authentique, » relate-t-il. Louis Roms aime créer, partager, s’amuser. « Dans la vie, je suis plutôt "à la cool" mais quand il s’agit de musique, je deviens très sérieux, » declare-t-il. « Pour cet album, j’ai tout fait de A à Z : écriture, instru, mixage… » Son souhait, vivre de sa passion.

Né à Saint-Nazaire, Louis Roms aime sa ville, il y revient tous les week-ends. « Saint-Nazaire restera ma ville natale, ma ville de cœur. Saint-Nazaire, c’est le surf, le sable, la plage, les copains. J’ai besoin de revenir régulièrement voir la mer, me ressourcer, retrouver mes proches, » confie le musicien.

Louis Roms — We Get Lost (feat Marine)