Expressions politiques

Dans cette rubrique, vous retrouverez réguli!rement les expressions des groupes politiques du conseil municipal publiées dans Saint-Nazaire Magazine. 

Septembre 2020

Le groupe "Pour Saint-Nazaire" - Majorité

Des élections municipales inédites

Les élections municipales se sont déroulées dans des circonstances inédites et une importante majorité de Nazairiennes et de Nazairiens a choisi de reconduire David Samzun dans sa fonction avec une équipe renouvelée. Nous remercions l’ensemble des électeurs et électrices, qui se sont déplacé·es malgré les inquiétudes générées par la crise sanitaire. Nous saluons le travail des services municipaux, qui auront fait preuve d’engagement et de réactivité pour garantir des conditions d’accueil sécurisées. Le 3 juillet, moins d’une semaine après le second tour, nous réunissions le nouveau conseil afin de confier les responsabilités aux élu·es. La prise en main rapide des dossiers, la volonté partagée de servir l’intérêt général et le choix renforcé de la proximité par la création de sept adjoint·es de quartier sont nos atouts pour conduire une politique municipale dont la boussole est sociale, le cap écologique et la méthode démocratique.

Soutenir l’emploi

La crise sanitaire nécessite de la prudence, un respect rigoureux des gestes barrières, une solidarité collective pour faire obstacle à une nouvelle propagation d’ampleur du virus. Les milliers de victimes de cette épidémie, qui se poursuit partout dans le monde, sont là pour nous rappeler sa dangerosité. Les conséquences sociales sont elles aussi bien là. Licenciements, non reconduction de contrats, limitations des intentions d’em- bauches font partie du quotidien des salarié·es et des chef·fes d’entreprise. Or, nous le savons, la perte d’emploi et les spirales  qui conduisent à la pauvreté sont tout aussi dangereuses pour les personnes concernées que pour l’ensemble de la société et nos politiques de solidarités. Ce contexte doit nous conduire à amplifier nos actions. Les poli- tiques sociales, les soutiens alimentaires, les dispositifs d’accom- pagnement du service public sont et seront au rendez-vous. Les politiques de soutien aux entreprises, aux chantiers d’insertion, aux formations, à l’innovation et à la recherche le seront tout autant. Depuis des années, nous travaillons, avec les acteurs et actrices économiques, à bâtir ici un modèle de croissance qui réconcilie l’in- dustrie et l’environnement, qui conjugue la puissance industrielle et l’attractivité touristique. Les atouts, nous les avons et nous devons faire vivre ce modèle en renforçant toutes les coopérations et en accueillant toujours mieux les initiatives citoyennes, associatives et entrepreneuriales.

Sécurité industrielle

Notre bassin d’emploi se caractérise par une forte activité industrielle, au cœur de nombreux enjeux économiques et environnementaux. C’est notre fierté de relever ces défis. Pour autant, nous n’ignorons pas les risques que représente l’activité industrielle. Le drame de l’explosion qui a endeuillé Beyrouth vient le souligner crûment. Notre attitude tient en deux mots : vigilance et exigence. Vigilance sur l’activité économique et les signaux pouvant alerter sur la situation de telle ou telle entreprise.  Exigence  vis-à-vis  de  l’État, car il lui appartient de faire respecter la réglementation. Nous souhaitons qu’il agisse promptement pour assurer la sécurité de toutes et tous et le maire l’a déjà fait savoir à plusieurs reprises auprès des autorités préfectorales.

Soutien à la culture et programmation estivale 

L’ambition culturelle de la ville s’est  traduite,  en  premier  lieu,  par un dispositif de soutien exceptionnel pour répondre à l’urgence des  acteurs  et  actrices  des  arts  et  de  la  culture,   touchés   de plein fouet par la crise sanitaire. Par ailleurs, il était impératif de maintenir une programmation estivale pour les habitant·es qui ne partent pas en vacances, mais aussi pour répondre à l’attractivité touristique. Découverte du patrimoine, animations, spectacles, la programmation culturelle s’est adaptée afin de garantir la sécurité sanitaire au public. À défaut de festival, l’équipe des Escales n’a pas hésité à sortir du cadre en programmant sur le toit de la base sous- marine six concerts dans un Club Panorama salué par les médias nationaux. Saint-Nazaire Côté Plages, pour sa part, a repensé ses spectacles de rue et imaginé des sérénades  d’un  nouveau  genre dans les quartiers. Autant de rendez-vous culturels qui ont permis d’accueillir jusqu’à 900 spectateurs et spectatrices par semaine et rappeler, face aux incertitudes, la place centrale de la culture.

La base nautique du skate park

Saint-Nazaire est une ville littorale dont nous souhaitons révéler toutes les ressources. Elles sont nombreuses pour le développement des activités économiques et la filière du tourisme mais elles sont aussi une formidable opportunité pour développer nos activités sportives et de loisirs. Depuis trois ans, sur la grande plage en face du skate park, les catamarans côtoient les planches à voile et les pirogues pour le plaisir des pratiquants et des promeneurs. Cette année, près de 100 % des créneaux pour les cours collectifs ont été utilisés et les inscriptions dès juin via espace famille ont permis un accès privilégié pour les Nazairiennes et les Nazairiens et notamment celles et ceux qui ne peuvent pas partir en vacances.

La rentrée scolaire

L’année écoulée a été très éprouvante pour l’ensemble des adultes qui œuvrent à l’accueil et à l’éducation des enfants. Elle a été difficile pour les familles et naturellement pour les enfants. Elle aura réclamé un engagement de la part de toutes et tous. En juin dernier David Samzun a réuni l’ensemble des acteurs sociaux et éducatifs afin d’échanger sur la situation des enfants particulièrement en difficulté. Une chose est certaine, il y a nécessité de renforcer nos interventions en matière de réussite éducative et d’accompagnement à la scolarité. Selon son habitation, sa situation économique, sociale, familiale, le confinement a été vécu différemment. Pour certains enfants et adolescents, les conséquences psychologiques  sont  importantes et aggravées par l’absence du lien quotidien avec l’école, le collège ou le lycée. Dès l’automne, conformément à notre engagement de campagne, nous lancerons le travail partenarial sur l’actualisation du Projet éducatif local. À Saint-Nazaire, les politiques éducatives et d’éman- cipation sont des priorités ancrées. Nous continuerons à développer les outils et les soutiens pour que les enfants et les jeunes puissent s’épanouir dans leur ville.

Place aux associations

À l’heure où il nous est demandé de rendre ce texte que vous lisez aujourd’hui, nous ne savons pas si « Place aux associations », l’événement associatif de la rentrée, pourra avoir lieu. Nous souhaitons une nouvelle fois souligner l’incroyable richesse créée par les bénévoles des associations. Saint-Nazaire, c’est plus  de 650 associations et une formidable énergie citoyenne. L’action associative est un complément indispensable à l’action publique. Nous l’avons encore constaté du point de vue de l’organisation des solidarités, dans cette période de crise sanitaire, sociale et économique. Cette rentrée est aussi celle des associations sportives dont nous saluons les capacités d’adaptation, discipline par discipline, afin de continuer à proposer des cours. Saint-Nazaire ville sportive se mobi- lise pour que l’activité sportive perdure malgré la circulation du virus.

Faits graves de délinquance

Dès le début de son premier mandat, la majorité municipale a créé un dispositif de vidéo protection et une police municipale pour répondre aux incivilités croissantes et permettre à la Police nationale de se concentrer sur les questions de sécurité publique et de lutte contre les trafics de drogue. Nous nous sommes engagés à augmenter ces moyens  au cours  de ce mandat en doublant les effectifs de la police municipale et en étendant la vidéoprotection à de nouveaux sites. Malgré l’engagement et le travail des différents services de police et des acteurs de la justice, des faits graves telles que des fusillades en pleine rue liées au trafic de drogue et blessant deux personnes, sont venus souligner encore une fois l’importance prise par ces  trafics  dans notre commune. Ces faits ont conduit le maire à interpeller de nouveau le ministre de l’Intérieur mardi 4 août afin que la ville de Saint-Nazaire soit  dotée  des  effectifs  de  police  adaptés  à  sa  taille, à sa fonction de ville centre d’agglomération et à son attractivité croissante. La Ville de Saint-Nazaire prend et prendra toute sa part dans la lutte contre l’insécurité mais c’est à l’État d’assurer la protection des Français·es et des Nazairien·nes.

La méthode : le projet stratégique

Etre élu·e, c’est recevoir un mandat. Celui de tenir les engagements pris et de rester en lien avec les habitantes et les habitants afin de conduire, sous leur regard et avec leur participation, les affaires publiques.  Dès  l’automne  2020,  nous   commencerons   à   croiser les engagements politiques de campagne avec les capacités  humaines et financières de la collectivité afin de définir une programmation  sur  le  mandat.  La  majorité  de  2014  a  adopté  un « projet stratégique », qui court jusqu’en 2024. Nous allons prendre le temps d’en faire le bilan et de croiser les engagements pris en 2O14 avec les nouveaux enjeux, les nouvelles demandes et les besoins nés de la crise sanitaire. Forts de ce travail, qui prendra quelques mois, nous adopterons un nouveau « projet stratégique de mandat». Il constituera notre trame de travail. Nos projets et notre calendrier de mise en œuvre y seront clairement établis afin que le dialogue démocratique se poursuive avec vous toutes et tous.

Le Covid est toujours là

Le respect de la distanciation sociale, le port du masque, le lavage fréquent des mains sont autant de gestes barrières qui  font  désormais partie de notre quotidien. Les efforts constants et le civisme des Nazairien·nes participent à la limitation de la propagation du virus sur notre territoire. Cette crise sanitaire  dure  dans le temps et nous oblige à adapter les offres concernant les événements proposés. Nous sommes conscients qu’il est douloureux d’annuler certaines animations. Toutefois, notre priorité est de protéger l’ensemble des habitant·es en prenant  les précautions  appropriées.  La solidarité est une valeur fortement ancrée à Saint-Nazaire. À chacun·e de maintenir sa vigilance avec le souci de l’intérêt général.

Les 39 élu·es du groupe «Pour Saint-Nazaire»

Groupe "Ensemble, solidaires et écologistes" - Opposition

Le collectif «Ensemble, solidaires et écologistes» créé pour la campagne municipale puise ses sources dans la volonté de proposer un changement pour Saint-Nazaire. Si  nous  n'avons  pas réussi à convaincre suffisamment, nous ne baissons pas les bras, et souhaitons en faire un outil démocratique dont chaque citoyen·ne pourra s’emparer. Avec dix élu·es au  conseil  municipal,  nous  souhaitons  exercer un mandat constructif, tout en étant intransigeant·es avec les exigences qui nous ont porté·es : démocratie, solidarité, écologie.

Ensemble

L’élection municipale a été marquée par une très forte abstention. Celle-ci est depuis quelque temps trop importante pour la démocratie, mais elle a atteint un sommet inégalé en mars et juin derniers. Certes, la pandémie de Covid-19 et les incertitudes qui en découlaient ont joué un rôle, mais ce n'est pas la seule explication. Une défiance s'est installée. C'est pourquoi nous souhaitons, à vos côtés, rapprocher le fonctionnement et les actions municipales des citoyennes et des citoyens, par des actions innovantes et de proximité.

Solidaires

Notre économie qui semblait solide se révèle un colosse aux pieds d'argile avec des décisions prises loin des Nazairien·nes. Déjà, silencieusement, hors des plans de licenciements annoncés, de trop nombreux habitant·es se sont retrouvé·es privé·es d'emploi : CDD, intérimaires, sont les premières personnes à avoir souffert des baisses d'activité. La conversion écologique de l'industrie peut commencer dès aujourd'hui, en mettant autour de la table partenaires et acteurs économiques afin de préserver emplois et savoir-faire local en réorientant les activités. Activités de transformation alimentaire au plus près de la paysannerie locale, soins et services à la personne : les besoins sont importants, mais il faut maintenant mettre les investissements en face.

Écologistes

Encore une fois, après des épisodes estivaux de canicule et de sécheresse viendront les inondations. Le réchauffement climatique a des conséquences très concrètes et n'épargne pas notre territoire. Il est nécessaire dès aujourd'hui de mettre en place une société différente, où l'économie est basée sur les besoins et non le consumérisme, où l'entraide est une valeur centrale et valorisée, où les ressources naturelles sont utilisées sans les épuiser. Nous devons également mettre en place la ville qui nous permet de vivre dans ces conditions modifiées : des logements naturellement frais l'été et isolés l'hiver afin d'économiser chauffage et ventilation, des plans d'inondation protecteurs, une végétation naturelle et rafraîchissante, une biodiversité préservée et protégée.

Pour nous contacter, envoyez un mail à contact@saintnazaire-ese.fr